INSOLITE. On a demandé à ChatGPT si le sommet du mont Blanc se trouvait en France ou en Italie, et ses réponses posent question

Nous avons demandé à ChatGPT, l'intelligence artificielle du moment, où se trouvait exactement le sommet du mont Blanc. En France ou en Italie ? Une question qui divise de chaque côté de la frontière. Si ChatGPT se sort du piège, il manque d'exactitude quand on rentre dans le détail.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

A qui appartient le sommet du mont Blanc ? Depuis des siècles, Français et Italiens se disputent la propriété du point culminant de l'Europe occidentale, à 4 810 mètres. Pour mettre un terme à ces revendications, nous avons demandé à l'intelligence artificielle ChatGPT à qui revient le sommet.

Depuis quelques jours, cette interface, développée par la société américaine OpenAI, connaît un important succès et quelques dérives. A Lyon, près de 50 % des élèves en Master de l'université en handicapologie auraient fait appel à la nouvelle intelligence artificielle lors des derniers examens.

Le sommet bien à Saint-Gervais

La précision de cet outil étonne. Il a su déjouer les quelques pièges que nous avons tenté de lui tendre. Dans un premier temps, nous lui avons demandé si le mont Blanc était en France ou en Italie, sans mentionner si nous parlions du massif ou bien du sommet.

Sa réponse : "Mont Blanc est situé à la frontière entre la France et l'Italie. Il est le point culminant des Alpes et de l'Europe occidentale, avec une hauteur de 4 810 mètres."

ChatGPT comprend ainsi que nous évoquions le massif. Qu'en est-il du sommet ? "Le sommet du Mont Blanc se trouve en France (...). Cependant, il est à noter que le massif du Mont-Blanc est partagé entre la France, l'Italie et la Suisse", répond l'IA. C'est donc la bérézina pour nos voisins transalpins : le sommet se trouve bien en France.

Mais où exactement ? Là aussi, la question se pose alors que la commune de Chamonix est connue pour être une des portes d'entrée de la montagne. Mais l'intelligence artificielle ne tombe pas dans le panneau : le sommet est bien situé sur la commune de Saint-Gervais : "Le sommet du Mont Blanc est situé sur la commune de Saint-Gervais-les-Bains, qui est dans le département de la Haute-Savoie en France. Cependant, la ville de Chamonix est également très proche du Mont-Blanc et est considérée comme l'une des principales portes d'accès pour les randonneurs et les alpinistes qui cherchent à atteindre le sommet."

Les Italiens premiers au sommet, vraiment ?

Pour titiller ChatGPT, nous lui avons demandé pourquoi les Italiens affirment que le sommet du mont Blanc se trouve sur leur territoire. Et c'est là que les choses se compliquent un peu pour l'outil. Sa réponse : "Il est vrai que les Italiens revendiquent également la possession du Mont Blanc. Cela est dû à la proximité géographique du sommet avec leur territoire, ainsi qu'à la historique (sic) de la région qui a vu de nombreux conflits frontaliers entre la France et l'Italie, notamment au cours des siècles passés."

L'intelligence artificielle continue ainsi : "Les Italiens ont également argumenté que leurs alpinistes ont été les premiers à atteindre le sommet en 1786, avant les Français. En outre, le massif du Mont-Blanc est partagé entre les trois pays, la France, l'Italie et la Suisse. Il est donc important de noter que cela reste une question de perception et de point de vue historique."

Justement, parlons de "point de vue historique" : lorsque ChatGPT affirme que les alpinistes italiens "ont été les premiers à atteindre le sommet en 1786" pour revendiquer la propriété du sommet, il est loin d'avoir raison.

Pour cause : aucun alpiniste italien ne faisait partie de la première expédition sur le toit de l'Europe occidentale. Pour comprendre, il faut remonter en 1760 : "Une récompense est promise par (Horace-Bénédict) de Saussure, scientifique genevois, pour celui qui atteindra la cime", rappelle la compagnie des guides de Chamonix sur son site. Après plusieurs tentatives, Jacques Balmat, né dans la vallée de Chamonix alors sur le territoire du Duché de Savoie, réussit la première ascension le 7 août 1786 en compagnie du docteur Paccard, un médecin chamoniard.

"Depuis la vallée, un groupe de voyageurs les observent à la longue vue. La première du mont Blanc a été réalisée. La montagne est gravie par deux 'enfants du pays'. Un paysan et un bourgeois, un guide et un amateur passionné. Ils redescendent la vallée sans tambours ni trompettes", explique la compagnie des guides.

Bien des années plus tard, deux statues sont érigées en leur honneur dans la commune haut-savoyarde. Seul détail qui peut lier cette réussite à l'Italie : le Royaume de Piémont-Sardaigne où se trouvait le mont Blanc à l'époque avait établi sa capitale à Turin. Il est donc faux d'affirmer que des Italiens ont remporté la course : il est plus juste de dire que deux Savoyards sont à jamais les premiers.