La victime, un homme suisse de 59 ans, a été victime d’un malaise lundi dernier sur le parcours de la Petite Trotte à Léon (PTL), l'une des courses de l'UTMB. Il est décédé à l'hôpital après avoir été évacué en urgence.

La nouvelle est parvenue ce lundi 4 septembre, au lendemain de l’arrivée des derniers coureurs de l’Ultra-Trail du Mont Blanc. Un participant de la vingtième édition est mort après avoir été évacué lundi dernieren urgence du parcours de la Petite Trotte à Léon (PTL). 

L’homme, originaire du Valais et âgé de 59 ans, s’était élancé de Chamonix (Haute-Savoie) le lundi 28 août au matin sur cette épreuve par équipe de 310 km et 25 000 m de dénivelé positif.

« Seulement deux heures après le départ (…), Bernard Mayencourt a été contraint d’abandonner à la suite d’un malaise, a détaillé Isabelle Viseux-Poletti, directrice de l’UTMB, dans un communiqué diffusé ce lundi. Rapidement pris en charge par les équipes de secours, il a été évacué sur le Centre Hospitalier Annecy Genevois. »

Journaliste sportif, l’homme était aussi membre du comité directeur de Wildstrubel by UTMB, dont la deuxième édition doit se tenir la semaine prochaine dans les Alpes suisses. Sur les réseaux sociaux, l’association rend hommage à un « passionné d’ultra-trail, qui avait notamment participé à l’UTMB, la CCC (Courmayeur-Champex-Chamonix), la TDS (Traces des Ducs de Savoie) et la PTL ».

Les deux précédentes éditions de l’UTMB avaient déjà été endeuillées. L’an dernier, un Brésilien de 60 ans participant à la PTL était victime d’une chute à proximité du refuge de Plan Glacier. En 2021, un accident similaire avait emporté un coureur tchèque de 35 ans, sur la TDS cette fois. 

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité