Covid-19 : le taux d'incidence sous les 300 cas en Haute-Savoie mais la situation reste tendue en réanimation

L'épidémie de Covid marque un léger recul dans les Alpes. En Haute-Savoie, le taux d'incidence est repassé sous la barre des 300 cas pour 100 000 habitants sur 7 jours. Mais il faudra encore quelques temps avant d'en ressentir les effets dans les hôpitaux.

Illustration.
Illustration. © Alexandre MARCHI / MAXPPP

Ce lundi 12 avril, le taux d'incidence s'établit à 299 cas pour 100 000 habitants sur 7 jours en Haute-Savoie. Il est plus faible que dans les départements voisins de la Savoie et de l'Isère, où le taux d'incidence dépasse la barre des 300 cas pour 100 000 habitants. 

Mais ce léger infléchissement de la courbe ne se ressent pas vraiment dans les hôpitaux haut-savoyards. Dans les services de réanimations du CHANGE, le centre hospitalier Annecy Genevois, on compte à ce jour 22 patients Covid pour 31 lits disponibles à Annecy et 4 patients pour 5 lits disponibles à Saint-Julien-en-Genevois. 

"Un niveau haut d'activité"

Si ces chiffres sont en légère baisse par rapport à la semaine passée, le Dr Albrice Levrat, chef du service réanimation à Annecy, nuance : "on reste sur un niveau haut d'activité, avec également un flux de réanimation non Covid qui continue".

Même constat dans le nord du département, au CHAL, le centre hospitalier Alpes Léman, qui reste sur un "plateau haut en permanence depuis la deuxième vague" selon le Dr Thomas Boisson, médecin en médecine interne. A ce jour, l'établissement compte 28 patients hospitalisés en secteur médecine et 12 patients en réanimation.

La situation reste particulièrement tendue en réanimation "avec un rythme de deux entrées par jour de patients Covid depuis plusieurs jours", précise le Dr Boisson. "Mais ils ont rouvert à nouveau des lits de Covid aux soins continus alors qu'ils étaient fermés depuis plusieurs semaines". Les déprogrammations ordonnées par l'ARS la semaine dernière ont notamment permis d'affecter du personnel dédié, notamment de chirurgie, dans les services de réanimation et de soins continus. 

Moins de personnes âgées 

Parallèlement, les effets de la campagne de vaccination commencent à se faire sentir. Dans le département, plus de 70% des personnes âgées de plus de 75 ans sont vaccinées. "On voit moins de personnes âgées dans nos services", confirme Thomas Boisson. "On a l'impression que la moyenne d'âge des patients hospitalisés a baissé. C'est aussi ce que constatent nos différents confrères à travers la France".

"Il faut vraiment motiver les gens", ajoute le médecin. "Les variants sont plus virulents, et plus transmissibles. Même si le nombre d'hospitalisations reste important, le profil des gens change et ce n'est pas parce que les variants ne tuent pas les personnes âgées, mais bien parce qu'elles sont vaccinées. A l'heure actuelle s'il n'y avait pas les vaccins, ce serait beaucoup plus compliqué".

En Haute-Savoie, 80% des malades du Covid sont contaminés par le variant anglais et 20% par les variants sud-africain et brésilien.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société