Coronavirus aux Contamines-Montjoie : pas de nouveau cas détecté parmi les 51 habitants testés

Aucun nouveau cas de coronavirus n'a été détecté chez les habitants des Contamines-Montjoie (Haute-Savoie). / © Anabelle Gallotti / MAXPPP
Aucun nouveau cas de coronavirus n'a été détecté chez les habitants des Contamines-Montjoie (Haute-Savoie). / © Anabelle Gallotti / MAXPPP

Une seconde salve de résultats a été annoncée ce lundi. Une cinquantaine d'habitants des Contamines-Montjoie a effectué des dépistages au coronavirus, tous sont négatifs.

Par Margot Desmas

Deuxième batterie de tests pour les habitants des Contamines-Montjoie, et le bilan est toujours négatif. Les résultats des "51 habitants prélevés" ont été annoncés lundi 10 février par le maire de la commune et aucun n'a été infecté par le coronavirus. Dimanche soir, les résultats des 21 premiers dépistages avaient été communiqués, tous étaient déjà négatifs.

Plus d'une centaine d'habitants de la station se sont fait dépister suite à la découverte de cinq cas de coronavirus, samedi. Onze ressortissants britanniques ont été hospitalisés, dont cinq malades et six personnes ayant été en contact rapproché avec ces derniers. Le dépistage s'est déroulé dans un centre d'animation juste à côté de l'école primaire Alexis-Bouvard, où est scolarisé l'enfant contaminé. L'établissement a été fermé pour une semaine afin de limiter les risques de propagation du virus, des opérations de décontamination sont en cours.
 

 

Trois écoles fermées


Deux autres écoles ont par ailleurs été fermées après que l'enfant infecté s'y est rendu. Il s'agit d'une école de Saint-Gervais où l'élève avait passé une demi-journée, et l'école Montessori de Thonon-les-Bains dans laquelle il était "venu faire un essai le 31 janvier", nous a expliqué la directrice de l'école. Dix habitants de Saint-Gervais qui avaient également été dépistés au coronavirus ont eux aussi obtenu des résultats négatifs.
 

Dans la station haut-savoyarde, en effervescence en ce début de vacances d'hiver, les autorités locales et les habitants tentent d'éviter la psychose face à certains touristes inquiets. Eric Paris, le pharmacien du village, a eu "beaucoup de demandes de masques", mais refuse d'en distribuer : "Ca fait 14 jours, la période d'incubation est passée. Si tous les gens se promènent avec des masques, vous imaginez la psychose ?"

Les premiers habitants testés étaient ceux qui avaient pu être en contact direct avec les personnes infectées. Les résultats qui viennent d'être annoncés concernaient des personnes "moins à risque car leur contact a été plus étroit", avait expliqué la ministre de la Santé, en déplacement aux Contamines-Montjoie. "Aujourd'hui, je rappelle qu'on n'a pas d'épidémie, que les cas sont identifiés, canalisés, donc il ne faut pas céder à une panique irraisonnée", avait alors souligné le maire du village, Etienne Jacquet.

 

Sur le même sujet

Les + Lus