Coronavirus : un coffre de toit transformé en Mobicapsule pour transporter les malades du Covid-19

En Haute-Savoie, une équipe d'ingénieurs, de designers et de soignants, planche sur la fabrication de la Mobicapsule. Un coffre de toit transformé pour le transport médical des malades du Covid-19. Mais leur enthousiasme se heurte aux freins de l'administration.

Le premier prototype de Mobicapsule et l'équipe qui l'a mis au point
Le premier prototype de Mobicapsule et l'équipe qui l'a mis au point © mobicapsule
Le premier prototype est prometteur, il a été mis au point en 10 jours grâce à l'implication de partenaires motivés : Norauto, Thule, Naitup et Somfy. Grace à eux, un simple coffre de toit a été transformé en capsule mobile, pouvant transporter un malade du Covid-19 sédaté et ventilé, en toute sécurité pour le personnel hospitalier.
 
© mobicapsule

Pour cela, il a fallu toute l'ingéniosité de Steve Raffner, qui a eu l'idée de transformer un coffre de toit en capsule médicale : "la bataille contre le Covid-19 est une bataille contre le temps. Il fallait que nous soyons rapides et que nous proposions une solution fiable, simple et duplicable. Dans ce contexte, un coffre de toit solide et déjà homologué, était la base idéale », explique le consultant en innovation.
 
© mobicapsule


Pour arriver à ses fins, l'équipe a dû découper des trous d'accès à la strucure pour que l'appareillage relié au malade soit accessible de l'extérieur du sarcophage. "Le coffre joue le rôle de barrière mécanique qui protège le personnel, brancadiers, infirmières et autres, mais il doit aussi permettre la surveillance scopée du malade", précise Frédéric Champly, médecin urgentiste en Haute-Savoie, l'un des initiateurs de ce projet, "il faut pouvoir accéder au respirateur ou aux perfusions, de l'extérieur."
 
Depuis peu, l'équipe travaille sur un 2e prototype, plus perfectionné et plus esthétique. Transparent, il va permettre de mieux observer le patient qui va gagner en confort lui aussi. "Nous avons également fait davantages de trous des deux coté de la Mobicapsule, on pourra fixer des gants à clips sur ces ouvertures, ou passer des cables de toutes sorte, pour intervenir sur le malade directement" ajoute le docteur Champly, enthousiaste. 
 
© Steve Raffner

Un enthousiasme malheureusement modéré par l'attitude des différentes administrations, "qui ne facilitent pas l'avancée et la visibilté de ce projet, ce qui ne nous aide pas". En attendant les accords indispensables à l'homologation de la Mobicapsule, l'équipe ne se ménage pas et travaille sans compter. Envers et contre tous, elle espère sortir son nouveau modèle dans les plus brefs délais. Pour leur donner un coup de pouce, cliquez ici.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société