Covid-19 et ski : la pratique du ski de fond bat des records en Haute-Savoie

Certains domaines nordiques de Haute-Savoie ont enregistré, lors des vacances de Noël, des hausses entre 30 et 40 % de skieurs de plus que l'année dernière. La pratique du ski de fond profite de la fermeture des remontées mécaniques.

Illustration. Les 24 domaines de Haute-Savoie Nordic ont enregistré une hausse de fréquentation de 80 % lors de ces vacances de Noël par rapport à l'année dernière.
Illustration. Les 24 domaines de Haute-Savoie Nordic ont enregistré une hausse de fréquentation de 80 % lors de ces vacances de Noël par rapport à l'année dernière. © Alexandre Marchi/MaxPPP

Le ski de fond rencontre un succès inédit depuis la fermeture des remontées mécaniques. En ce début d'année, certains domaines nordiques de Haute-Savoie ont accueilli entre 30 et 70 % de skieurs de plus que l'année dernière, selon les chiffres des 24 domaines Haute-Savoie Nordic. 

"Si la fermeture des remontées mécaniques explique en partie cet intérêt grandissant pour le ski de fond, ce n’est pas l’unique raison de notre succès. C’est un travail de longue haleine qui a été entrepris depuis de nombreuses années par l’ensemble des équipes et qui a permis de valoriser l’image de cette pratique", rappelle Guillaume Maurel, directeur de Haute-Savoie Nordic, association de développement touristique liée aux activités nordiques.

Toute une filière se félicite de ce regain de popularité. Cependant, plusieurs événements qui mettent en lumière le ski de fond ont dû être annulés cette année suite aux restrictions sanitaires :

La raquette et les balades pédestres également populaires

La fréquentation des domaines nordiques suite aux vacances de Noël est un premier bilan record : 

Les 24 domaines nordiques de Haute-Savoie ont enregistré 80 % de fréquentation en plus pendant les vacances de Noël par rapport à l’année dernière sur la même période.

Communiqué Haute-Savoie Nordic.

Pour certains domaines, c’est la fréquentation de piétons ou de marcheurs en raquette à neige qui a augmenté.

Malgré cette tendance du ski de fond et des raquettes de neige, certains problèmes persistent : "Il est malgré tout important de rappeler que la taille et la vétusté de certains bâtiments d’accueil, des parkings, des équipements des foyers de ski de fond et des centres nordiques ne permettent pas de travailler dans les meilleures conditions. C’est un problème qui a mainte fois été soulevé", ajoute Guillaume Maurel.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
ski sport covid-19 santé société