Dakar 2024 : "Je me suis fait catapulter", le pilote Michaël Jacobi contraint d'abandonner après une lourde chute

Ce lundi 15 janvier, le pilote Michaël Jacobi a été victime d'une lourde chute de sa moto lors de la 8e étape du Dakar 2024. Héliporté à l'hôpital de Riyad en Arabie Saoudite, le Haut-Savoyard souffre d'une fracture du sternum, des côtes et de plusieurs traumatismes. Il doit renoncer à la suite de la course.

La descente aurait pu lui être fatale. Ce lundi 15 janvier, lors de la 8e étape du Dakar 2024 se déroulant en Arabie Saoudite, le pilote moto Michaël Jacobi a lourdement chuté en début de spécial dans une descente de dune. 

Après une vingtaine de kilomètres de course, le Haut-Savoyard a été éjecté à plusieurs mètres de sa moto, quelques instants après le déclenchement de son airbag. "Je suis tombé violemment en tentant d'éviter un autre concurrent déjà au sol. Mais je me suis fait catapulter", témoigne Michaël Jacobi. Après une légère perte de connaissance, Michaël Jacobi est parvenu à reprendre ses esprits et a pris la décision de repartir.

Mais impossible pour lui de poursuivre l'étape jusqu'au bout. "J'ai fait une dizaine de bornes. J'ai remonté deux ou trois dunes, mais je n'arrivais pas à respirer. Je me suis arrêté et j'ai demandé un antidouleur aux médecins avant de repartir. Mais quelques kilomètres plus loin, je n'avais de nouveau plus de souffle", raconte le pilote de Bonneville.

Fracture du sternum, pneumothorax et côtes cassées

Un "concurrent de la malle moto" arrivé à sa hauteur a rapidement contacté les secours. Le pilote haut-savoyard a finalement été héliporté jusqu'à l'hôpital le plus proche. Dès les premiers examens, le constat est sans appel : il doit se faire poser un drain. "Je me sens comme un mec qui s'est fait rouler dessus par un camion. [...] Mais s'il n'y avait pas eu d'airbag, je ne serais peut-être pas comme cela", explique Michaël Jacobi.

Le jeune homme a été transféré dans la nuit de lundi à mardi à l'hôpital de Riyad, capitale de l'Arabie Saoudite.

J'étais effondré. C'était difficile de voir les copains passer à côté et moi, j'étais là sans pouvoir continuer.

Michaël Jacobi, pilote moto du Dakar 2024

Après une première participation au Dakar en 2023, le Haut-Savoyard s'engageait une seconde fois en 2024 pour tenter d'entrer dans le top 10 de la catégorie "original by motul", une course de moto et de quad sans assistance. "Je l'avais préparé toute l'année. J'étais prêt physiquement et psychologiquement. C'est d'autant plus dur de devoir abandonner", confie Michaël Jacobi.

Déjà victime d'un accident de motocross en 2017, le pilote originaire de Bonneville avait fait preuve d'abnégation pour poursuivre sa passion malgré sa nuque brisée. Aujourd'hui, il sait que le temps sera long mais entend bien remonter sur sa moto : "On prendra le temps que cela prendra. Je ne suis pas quelqu'un qui reste sur l'inachevé. Il va falloir que je fasse des choix pour voir si je suis prêt à me redonner autant de mal."

Michaël Jacobi sait qu'il peut compter sur le soutien de ses proches dans cette épreuve. Sa femme espère qu'il sera "au départ du Dakar 2025". Le pilote de 35 ans devrait pouvoir retrouver sa famille dans les prochains jours.

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Auvergne-Rhône-Alpes
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité