Déconfinement anticipé en Haute-Savoie : les vaches regagnent leurs pâturages d'altitude... sans tambour ni trompette

Elle n'ont pas attendu la date officielle du début du déconfinement ! En Haute-Savoie, les vaches sont déjà sortie pour regagner leurs pâturages d'altitude. Mais cette année, confinement oblige, les fêtes populaires autour des montées en alpage n'auront pas lieu.
Confinement oblige, pas de fête populaire autour de la montée en alpage
Confinement oblige, pas de fête populaire autour de la montée en alpage © Marion Feutry / France 3 Alpes
Ils n’ont pas attendu le début du déconfinement fixé le 11 mai pour quitter l’étable. En Haute-Savoie, des troupeaux de chèvres et de vaches ont déjà rejoint leurs pâturages d’altitude… sans tambour, ni trompette.

Avec le COVID-19, l’"inalpe" aura un goût particulier cette année. Les fêtes populaires qui rassemblent souvent des dizaines d’habitants et de touristes à l’occasion de la transhumance des troupeaux n’auront pas lieu.

Un regret pour Marie-Louise Donzel, agricultrice à La Clusaz. Pour mener son troupeau de 50 vaches laitières de race Abondance en altitude, elle a fait appel à sa famille et des confrères venus lui prêter main forte.

Le troupeau a quitté la ferme d’en bas ce samedi 9 mai vers 14 heures pour rejoindre l’alpage des Corbassières à 1.500 mètres d’altitude. Deux heures de marche environ à travers la campagne. Un trajet particulièrement calme cette année.
 
Transhumance des vaches à la Clusaz en Haute-Savoie
Transhumance des vaches à la Clusaz en Haute-Savoie © Marion Feutry / France 3 Alpes

Les vaches devraient rester en altitude jusqu’en septembre. Peut-être auront-elles plus de public au retour !
 
L'alpage de La Corbassieres est l'un des 72 sites que répertorie la Route des Fromages de Savoie. Plus d'infos sur www.fromagesdesavoie.fr
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
animaux nature agriculture économie tradition culture