Drame dans les Alpes suisses : arrêt des recherches pour retrouver la sixième randonneuse à ski disparue

Engagées depuis cinq jours, les recherches pour retrouver le sixième membre du groupe de randonneurs à ski disparu dans les Alpes suisses ont été suspendues, a annoncé la police du Valais ce jeudi 14 mars. Les corps de cinq d'entre eux ont été découverts dimanche mais la sixième personne, une femme de 28 ans, reste introuvable.

Les recherches se sont poursuivies jusqu'à ce jeudi 14 mars dans l'espoir de retrouver la sixième personne mais "cette dernière demeure hélas introuvable", a indiqué la police du canton du Valais dans un communiqué.

Les opérations de secours ont permis de retrouver, dimanche soir, les corps de cinq membres de ce groupe de six randonneurs à ski disparu samedi 9 mars au milieu d'une tempête dans les Alpes suisses. Les personnes décédées sont toutes membres d'une même famille originaire du canton du Valais, dans le sud-ouest de la Suisse.

Une Fribourgeoise de 28 ans introuvable

"Malgré les moyens et les efforts déployés, la personne n'a pas été retrouvée. Il s'agit d'une Fribourgeoise de 28 ans. C'est elle qui avait procédé à l'appel aux secours. Les recherches ont été suspendues après concertation avec la famille de la disparue", a indiqué la police du canton du Valais.

"La police cantonale effectuera, comme pour toute disparition, des passages ponctuels dans la zone concernée", précise-t-elle.

Le groupe de randonneurs, âgés de 21 à 58 ans, était parti de la station de Zermatt samedi matin dans le but de rallier dans la même journée le village d'altitude d'Arolla.

Cinq jours de recherches sans succès pour la retrouver

Pendant le week-end, la tempête qui a sévi dans le sud des Alpes ainsi que le danger d'avalanches ont longtemps empêché les hélicoptères et les colonnes de secours de pouvoir approcher la zone.

Les secours avaient été alertés samedi après-midi par un membre de la famille qui devait récupérer le groupe à Arolla et qui s'était inquiété de ne pas voir arriver ses proches.

Les randonneurs avaient ensuite pu être localisés dans le secteur du col de Tête Blanche, à 3 500 mètres d'altitude environ, car la jeune femme était parvenue à appeler les secours. Une enquête a été ouverte afin d'élucider les circonstances de ce dramatique accident.