Drame dans les Alpes suisses : vive émotion après la mort de cinq membres d'une même famille en randonnée à ski

Plusieurs centaines de personnes se sont réunies lundi 11 mars au soir dans le canton du Valais pour rendre hommage aux skieurs décédés dans les Alpes suisses ce samedi. Dimanche, les corps de cinq des six disparus ont été retrouvés par la police dans le secteur de la Tête Blanche, à près de 3500 mètres d'altitude.

L'émotion était grande, ce lundi 11 mars au soir, dans le canton suisse du Valais, dans le sud-ouest du pays alpin, après la découverte des corps de cinq des six randonneurs à ski disparus depuis samedi. Les randonneurs retrouvés morts étaient tous membres d'une même famille originaire du bourg de Vex, situé dans la vallée d'Herens.

Très émues, environ 400 personnes se sont recueillies ensemble dans la soirée à Vex, des bougies à la main, après une cérémonie à l'église. Des habitants sont aussi venus déposer des bouquets de fleurs en hommage aux victimes.

"Je voulais témoigner toute ma sympathie, je suis très touchée", explique Micheline Georges-Logean, une habitante de la vallée venue déposer un bouquet de roses blanches devant l'église du village. "Je connais bien les parents [des trois frères décédés, NDLR]. Les enfants ont un peu le même âge (que les miens) donc voilà... Apporter un bouquet de fleurs, et faire une prière voilà..."

"J'avoue que j'y ai cru jusqu'au bout. J'ai cru qu'on allait les retrouver les six vivants. J'ai beaucoup prié pour ça. Aujourd'hui, je n'y crois pas encore, je ne réalise pas. Je pense énormément à leur famille", a réagi une jeune habitante de Vex au micro de la RTS, la télévision publique suisse.

"Je pense que toute la communauté va entourer cette famille pour l'aider le mieux possible. On ne pourra pas remplacer les êtres disparus, mais nous serons à leurs côtés pour les soutenir dans cette épreuve", a expliqué Sébastien Menoud, président du bourg de Vex. Plusieurs veillées ont été organisées dans la vallée, en hommage aux disparus.

Une même famille

La police n'a, elle, pas souhaité donner de précision sur l'identité des personnes retrouvées tant que les résultats de l'identification formelle ne sont pas connus. Mais selon les informations de la RTS, il s'agirait de trois frères, de la compagne de l'un d'entre eux, d'un oncle et d'un cousin. Certains d'entre eux se préparaient pour la Patrouille des glaciers, une course de ski-alpinisme qui consiste à rallier les villes suisses de Zermatt et Verbier par les montagnes. Une des victimes était conseiller communal à Vex, un autre était agent de la police cantonale, toujours d'après la RTS.

On a tenté l'impossible. Parfois, devant la nature, on doit s'incliner.

Christian Varone, commandant de la police cantonale valaisanne

Une enquête est en cours afin d'élucider les circonstances de ce drame. Le groupe de randonneurs, composé de ressortissants suisses âgés de 21 à 58 ans, était parti de Zermatt samedi matin dans le but de rejoindre le village d'altitude d'Arolla dans la même journée.

"Tout a été entrepris sur le plan humain, sur le plan des moyens... On a tenté l'impossible. Parfois, devant la nature, on doit s'incliner", a déclaré le commandant de la police cantonale valaisanne, Christian Varone, lors d'une conférence de presse à Sion ce lundi matin. "Les sauveteurs ont été jusqu'à l'extrême, extrême limite des possibilités" pour les retrouver, a-t-il insisté, pointant du doigt les conditions "catastrophiques" au cours du week-end, avec du vent, du brouillard, un froid glacial et un risque important d'avalanches.

Cinq corps retrouvés dimanche soir

Les secours avaient été alertés samedi après-midi par un membre de la famille qui devait retrouver le groupe à Arolla et qui s'était inquiété de ne pas le voir arriver. Les randonneurs ont pu être localisés dans le secteur du col de Tête Blanche, à 3 500 mètres d'altitude environ, car l'un d'entre eux est parvenu à appeler les secours.

Mais la tempête liée à la dépression Monica qui a sévi durant le week-end dans le sud des Alpes, avec des rafales de vent allant jusqu'à 150 km/h voire 190 km/h localement, ainsi que le risque d'avalanche, ont longtemps empêché les hélicoptères et les colonnes de secours de pouvoir approcher la zone.

Dimanche soir, une équipe composée de deux sauveteurs, d'un médecin et d'un policier a finalement pu être héliportée à proximité de la cabane de la Dent Blanche. C'est en arrivant dans le secteur de Tête Blanche qu'ils ont découvert les cinq corps. La police a poursuivi les recherches lundi pour retrouver la sixième personne, originaire elle du canton de Fribourg, sans succès pour le moment.

L'actualité "International" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "International" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité