Eboulements, glissements de terrain : plusieurs routes coupées par les intempéries en Haute-Savoie

Ce mercredi matin, l’Isère, la Savoie et la Haute-Savoie se trouvaient en vigilance orange pour risque de crues. Dans ce dernier département, les précipitations ont entraîné des coupures de circulation sur le réseau routier.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Avec une centaine d’interventions comptabilisées en 24 heures, les inondations ont fortement mobilisé les sapeurs-pompiers de Haute-Savoie dans la nuit du mardi 12 au mercredi 13 décembre. "En raison des fortes précipitations de ces derniers jours, les rivières, cours d’eau et lacs du département sont à un niveau élevé entraînant des ruissellements importants sur certains secteurs", détaillent les services de secours dans un communiqué.

Aucune victime n’est à déplorer, mais dans le département, ces intempéries ont entraîné des éboulements, glissements de terrains et coulées de boue sur le réseau routier. Au matin, la circulation était coupée dans les deux sens à Frangy (RD 1508), aux Houches (RD 213), à Veyrier-du-Lac (RD 909), Reignier (RD 202), Saint-Cergues (RD1206), Habère Poche (RD246 et RD40), au Biot (RD902), La Vernaz (RD22A) et Chevenoz (RD22). Les itinéraires de déviation mis en place sont indiqués sur le site Inforoutes.

Mardi, les Alpes du Nord ont été placées en vigilance orange par Météo-France qui anticipait des crues "importantes". Sur l’Arve aval, le pic a ainsi été observé à 5h30 avec une hauteur d’eau de 3m80 enregistrée à la station de Reignier-Esery, aux environs d’Annemasse. La décrue est depuis amorcée et devrait se poursuivre dans la matinée.

La perturbation est en effet "en train d’évacuer vers l’Italie", indique l’organisme, qui ajoute que l’abaissement de la limite pluie-neige vers 1400-1500 mètres alimente cette tendance. L’alerte a ainsi été levée pour les secteurs de l’Arve médian et du Giffre aval. "L’épisode prolongé de précipitations laisse craindre d’autres glissements de terrain et éboulements dans les prochains jours", prévient toutefois la préfecture.