Football. Ligue 1 - Evian-Thonon-Gaillard et l'OGC Nice se neutralisent

© AFP
© AFP

L'OGC Nice et Evian-Thonon-Gaillard se sont neutralisés (2-2) hier soir, dans un match important pour la course au maintien, à l'Allianz Riviera lors de la 31e journée de Ligue 1.

Par France 3 Alpes avec l'AFP

Nice (12e), à des années lumière de sa prestation à Lyon (victoire 2-1 à 10 contre 11), a bénéficié en première période d'un petit coup de pouce pour revenir à hauteur d'Evian-Thonon Gaillard (14e), qui avait ouvert le score dès la 18e par Nounkeu (0-1).

Sur la troisième frappe cadrée de l'ensemble de cette première mi-temps, l'attaquant Alexy Bosetti semblait bel et bien hors-jeu d'un mètre lorsqu'il piquait parfaitement sa balle du droit suite à une belle action de Benrahama, 19 ans, titularisé pour la première fois de la saison (1-1, 45 + 1).

Avant cela, les Azuréens, assez amorphes, avaient offert deux cadeaux aux Haut-Savoyards, sous la forme tout d'abord d'une mésentente en défense sur une passe en retrait de Grégoire Puel qui profitait à Nsikulu fauché dans la surface par Pouplin. Sur le penalty, le gardien niçois repoussait la tentative de réparation mollement tiré du droit de Daniel Wass à la 9e minute de jeu.

Mais quelques minutes plus tard, un tacle en retard de Gomis sur Abdallah le long de la ligne permettait au Danois de l'ETG de se rattraper en déposant son coup franc au premier poteau où le défenseur international camerounais Dany Nounkeu prenait le meilleur sur Amavi et Bauthéac (0-1).

En seconde période, les Aiglons, un peu plus présents dans ce match entre concurrents directs au maintien, croyaient faire le plus difficile en prenant l'avantage par l'intermédiaire du milieu Valentin Eysseric servi en deux temps par Bosetti (2-1, 68).

Mais c'était sans compter sur un mauvais renvoi défensif de Gomis dont profitait le milieu Adrien Thomasson pour égaliser d'une frappe du gauche déviée par le Niçois pas vraiment en réussite (2-2, 78).

Dans une fin de match parasité par quelques projectiles venus des tribunes, les hommes de Pascal Dupraz ont tenu le score, leur tout premier nul en déplacement de la saison.

Sur le même sujet

Les Chiliens de Lyon se sont rassemblés pour soutenir la révolte de leurs compatriotes

Les + Lus