• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Football: Nicolas Benezet, de Nîmes à Evian-Thonon-Gaillard

Jusqu'alors en Ligue 2 avec Nîmes, Nicolas Benezet évolue aussi chez les Bleuets, les jeunes de l'équipe de France. / © AFP
Jusqu'alors en Ligue 2 avec Nîmes, Nicolas Benezet évolue aussi chez les Bleuets, les jeunes de l'équipe de France. / © AFP

"Je signe à ETG dimanche prochain". Dans une interview officielle au site Mlactu.fr, le jeune Nîmois, Nicolas Benezet confirme qu'il sera bien Haut-Savoyard la saison prochaine. Ses premiers pas en Ligue 1 se feront donc en Rose. Et ce après un passage remarqué en Ligue 2. 

Par France 3 Alpes

A 22 ans tout juste, Nicolas Benezet va donc faire ses premiers en L 1. Après trois saisons en deuxième division à Nîmes, son club formateur, le jeune milieu offensif a donc choisi la Haute-Savoie. Très courtisé en raison de ses performances (19 buts sur 98 matchs avec les Gardois), le numéro 10 a expliqué dans une longue interview au site Mlactu.fr qu'il signerait avec l'ETG FC "dimanche prochain" pour quatre ans. 

Ne pas "cirer le banc"


Un temps annoncé à Bordeaux, à Nice, à Sochaux ou encore à Montpellier, le jeune homme a finalement choisi les bords du Léman. Pour lui, ETG représente le choix de la raison et non celui du strass et des paillettes: "J’aurais pu prétendre à mieux mais ce qui m’intéresse c’est de jouer en ligue 1, faire 20-30 matches, progresser, pas cirer le banc et jouer 10 matches maximum". 

A en croire pourtant la nouvelle recrue de Pascal Dupraz, des propositions sont venues d'Angleterre pour le débaucher. Mais en s'engageant en Haute-Savoie, le joueur s'assure une présence régulière et importante sur la pelouse. Une aubaine pour celui qui a encore tout à prouver mais rêve déjà de l'équipe de France. Lui qui évolue déjà avec les Bleuets: "J’ai vu Pascal Dupraz plusieurs fois ces dernières semaines et il m’a dit qu’il comptait sur moi, que je jouerai à gauche, que je serai un électron libre. Il veut que je prenne le ballon, que j’aille percuter, ce que je sais faire. La ligue 1 c’est ce que je voulais, partir en tant que titulaire aussi".

Un transfert à 1,5 million d'euros


Ambitieux, le jeune homme peut l'être. Il a déjà derrière lui un joli petit parcours. Auteur de neuf buts et huit passes décisives la saison dernière, il a également obtenu "l'étoile d'or des joueurs de champ de Ligue 2" pour ses performances l'an passé. 

Résultat: le joueur était très courtisé. Alors, en plus de lui assurer du temps de jeu, ETG a du débourser une belle petite somme pour pouvoir l'embaucher. Le club de Nîmes parle d'un million et demi d'euros. Une information non confirmée pour l'instant côté Haut-Savoyard. Il faut dire que l'ETG FC n'a pour l'instant pas encore communiqué de façon officielle sur l'arrivée de Nicolas Benezet. 

Ce dimanche, une semaine avant la date annoncée de son arrivée à Thonon, Nicolas fera bien ses adieux à Nîmes. Une ville et un club où il est installé depuis 2004. C'est là qu'il a fait ses classes de footballeur. Sur sa page Facebook officielle, le joueur convie d'ailleurs ses supporters à un "pot d'au-revoir" ce dimanche soir! 

Un grand ami... de Cédric Cambon! 


Mais pour ses premiers pas dans la cour des grands, Nicolas Benezet ne sera pas perdu et sans repère. Il a récemment déclaré être très ami avec Cédric Cambon, l'un des cadres du dispositif Dupraz : "Je connais très bien Cédric Cambon, moi quand j’étais à Montpellier on se connaissait parce que mon père était ami avec son père donc voilà, d’ailleurs j’ai mangé chez lui pas plus tard qu’avant-hier".

Nicolas Benezet n'aura alors sans doute aucun mal à s'intégrer. Il devrait, du coup, être dans les meilleures dispositions possibles pour montrer tout son talent et concrétiser les espoirs désormais placés en lui. 

Sur le même sujet

Ain : un bâtiment agricole parti en fumée à Péron

Les + Lus