Haute-Savoie. Les animaux du cirque Zavatta posent problème à la mairie de Megève

Début août à son arrivée à megève en Haute-Savoie le cirque Zavatta comptait parmi ses pensionnaires des lions, des zébus, des chameaux et autres chèvres. En tout, une trentaine d’animaux. / © Anne Hédiard
Début août à son arrivée à megève en Haute-Savoie le cirque Zavatta comptait parmi ses pensionnaires des lions, des zébus, des chameaux et autres chèvres. En tout, une trentaine d’animaux. / © Anne Hédiard

Vendredi 10 août 2018, comme chaque été depuis 25 ans, le cirque Zavatta a posé ses valises à Megève. Comme toujours, il a emmené sa ménagerie avec lui, une décision qui pose problème à la mairie.

Par AT et A Hédiard

La décision a été prise en janvier 2018 par la mairie de Megève, en Haute-Savoie. Les élus après concertation ont décidé de faire passer un arrêté interdisant les cirques avec animaux. "Cette délibération n’a pas été attaquée donc elle est exécutoire. Donc nous avions prévenu le cirque que les conditions d’accueil étaient sans animaux pour cette année. Il nous a donné son engagement de venir sans animaux", explique Catherine Jullien-Breches, la maire de la ville.

Mais début août à son arrivée dans la commune le cirque comptait parmi ses pensionnaires des lions, des zébus, des chameaux et autres chèvres. En tout, une trentaine d’animaux. 
 
Haute-Savoie. Les animaux du cirque Zavatta posent problème à la mairie de Megève
Intervenants : Catherine Jullien-Breches, Maire (SE) de Megève ; Laurent Socquet, Adjoint aux espaces publics et à la sécurité ; Logane Caplot, Cirque Caplot Zavatta - Anne Hédiard, Nathalie Rapuc et Philippe Caillat

"Ce qui nous surprend, c’est qu’il y a quand même les calèches qui transportent les touristes dans le centre-ville de Megève. Le jumping équestre était installé là où nous sommes une semaine avant nous. Donc, sans faire de forcing, on est venu avec nos animaux, car il n’y a aucune loi qui interdit les animaux dans les cirques", affirme Logane Caplot, du Cirque Caplot Zavatta.

Fort du soutien de l'Etat, le cirque Zavatta pourra donc donner ses représentations chaque jour jusqu'au 16 août. À moins que le tribunal administratif de Grenoble, saisi en référé, ne donne raison à la mairie.

Sur le même sujet

Les + Lus