Haute-Savoie : cet été, la chasse au sanglier sera encadrée, le tir du chevreuil et du renard interdit

La préfecture de Haute-Savoie renonce à autoriser la chasse en été. Photo d'illustration. / © Vincent Voegtlin / MAXPPP
La préfecture de Haute-Savoie renonce à autoriser la chasse en été. Photo d'illustration. / © Vincent Voegtlin / MAXPPP

En Haute-Savoie, la réglementation sur la chasse va évoluer cet été. Suite à la consultation lancée par la préfecture, de nombreuses voix condamnant le tir anticipé se sont élevées. On fait le point sur la nouvelle réglementation.

Par @F3Alpes

La préfecture de Haute-Savoie a tranché. Pour ou contre l'autorisation du tir d'été du 1er juin au 7 septembre prochain dans les forêts haut-savoyardes ? C'est la question qui était posée aux habitants du départements dans le cadre d'une consultation publique de 21 jours qui s'est déroulée en avril, mobilisant plus de 10 000 personnes.

C'était donc aux services de l'Etat d'en tirer des conclusions pour adapter la réglementation sur le tir d'été (ou tir anticipé), autorisé depuis dix ans. Et le préfet a essayé de concilier partisans et opposants : la chasse au sanglier, sur les trois mois d'été, sera ainsi strictement encadrée, le tir du chevreuil et du renard formellement interdit.
 

"On peut considérer que cette consultation a circulé largement au-delà des limites du département. La quasi-totalité des messages est destinée à exprimer une opposition à ces arrêtés", pointe la préfecture, arguant que de nombreuses associations de protection de la nature ont relayé la consultation au niveau national.

Dans le détail, le tir du sanglier ne sera autorisé du 1er juin au 7 septembre "qu'en cas de dégâts agricoles avérés et après décision des cellules de crise", comme les années précédentes. Mais de nouvelles restrictions viennent s'ajouter à l'arrêté préfectoral, notamment l'interdiction de la chasse le mercredi, le vendredi, le dimanche et les jours fériés. "Seule la chasse individuelle à l’approche ou à l’affût et sans chien est autorisée, une heure avant le lever du soleil jusqu’à 10h et de 19h à une heure après le coucher du soleil", précise encore l'arrêté préfectoral.

 

Participation inédite


Pour le tir du chevreuil, la préfecture a revu sa copie et supprimé le projet d'arrêté. "Les dégâts aux cultures occasionnés par cette espèce sont apparemment plus limités", explique la préfecture de Haute-Savoie, interdisant de chasser cet animal en période estivale. Mais en cas de dégâts "significatifs avérés", exception pourra être faite à la règle et une autorisation sera délivrée dans les mêmes conditions que pour le sanglier.

Par ailleurs, les détenteurs du droit de chasse sont les seuls a pouvoir pratiquer ces tirs anticipés. Et le non-respect de toutes ces conditions peut vous exposer, outre les sanctions prévues par le code de l'environnement, à un retrait du permis de chasse. Une telle consultation sur la chasse en été est lancée chaque année par les services de l'Etat.

Rien de nouveau de ce côté, donc. En revanche, la participation est inédite et les Haut-Savoyards ont fait part de leurs inquiétudes sur cette pratique. Sécurité des promeneurs, traumatisme des accidents de chasse, crainte pour la faune sauvage... De nombreux arguments ont été avancés contre le tir d'été, avec une faible partie de participants favorables à l'ouverture anticipée de la chasse.

 

Sur le même sujet

Les + Lus