Haute-Savoie : la députée Frédérique Lardet quitte La République en marche et reste en course pour les municipales

La députée de la Haute-Savoie Frédérique Lardet pendant la séance de questions au gouvernement, le 24 septembre 2019. / © Vincent Isore / MAXPPP
La députée de la Haute-Savoie Frédérique Lardet pendant la séance de questions au gouvernement, le 24 septembre 2019. / © Vincent Isore / MAXPPP

Frédérique Lardet (LREM) a annoncé quitter le parti de la majorité qui lui a refusé l'investiture pour les élections municipales à Annecy. La députée de la 2e circonscription de Haute-Savoie n'a pas digéré que son parti soutienne le maire sortant Jean-Luc Rigaut (UDI).

Par M.D. avec Jordan Guéant

On la savait entrée en dissidence, la voici désormais en rupture. Frédérique Lardet ne paie plus ses cotisations à son parti de La République en marche (LREM). Un signe de divorce à plus ou moins long terme.

Entre le parti de la majorité et sa députée de la Haute-Savoie, les relations se sont tendues il y a quelques semaines. D'abord mandatée par LREM pour construire un projet municipal à Annecy, Frédérique Lardet a ensuite été désavouée. Les instances parisiennes d'En Marche lui ont préféré le maire sortant Jean-Luc Rigaut (UDI) à qui a été confiée l'investiture.
 

L'édile, qui brigue un troisième mandat, a détaillé son projet ce dimanche 26 janvier dans les colonnes du Dauphiné Libéré. Il annonce notamment que sa liste sera composée en majorité d'élus sortants et à 40% de nouveaux arrivants.

 

Deuxième défection pour LREM en Haute-Savoie


Pas de quoi décourager la députée qui maintient sa candidature aux élections municipales avec sa liste Annecy Respire 2020. Elle présentera son projet dans la semaine du 27 janvier.
 

Rien qu'en Haute-Savoie, Frédérique Lardet est la deuxième parlementaire à prendre ses distances. En 2017, le mouvement En Marche avait conquis quatre des six circonscriptions du département, fief historique de la droite. 

Mais il y a quelques semaines, Marion Lenne, députée LREM du Chablais, annonçait elle aussi son congé du parti. L'élue évoquait un désaccord sur son fonctionnement interne. Officiellement, elle réfléchit toujours à son avenir au sein du groupe parlementaire, et donc de la majorité. Contactée par France 3 Alpes, Frédérique Lardet n'a pas voulu en dire plus. Reste à savoir si le parti la sanctionnera ou non. 
 
Haute-Savoie : la députée Frédérique Lardet quitte La République en marche

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus