Haute-Savoie : des vétérinaires offrent des consultations gratuites aux animaux des plus démunis grâce à Animaux Secours

Publié le Mis à jour le
Écrit par France 3 Alpes
© Christian Mathieu France 3 Alpes

Des consultations vétérinaires gratuites, pour permettre aux plus démunis de faire vacciner ou soigner leur animal de compagnie. L'initiative revient à l'association Animaux Secours d'Arthaz qui prend en charge les frais. Après Cluses le printemps dernier, l'opération s'étend à d'autres villes.

Après Cluses au printemps dernier, l'ambition est de proposer des consultations gratuites dans différentes villes de Haute-Savoie. Ce lundi 4 octobre, l'opération avait lieu à Annemasse.

Les plus démunis étaient invités à venir faire vacciner ou soigner leur animal de compagnie. Une initiative de l'association Animaux Secours à Arthaz qui prend en charge les frais de consultation. 

Certains, comme la chatte Chipie, 6 mois, n'avaient jamais vu un vétérinaire. Première consultation, et un peu de stress pour elle et sa maîtresse qui l'a recueillie mais n'avait pas les moyens financiers de pousser la porte d'un cabinet de médecins : "un vaccin et la faire pucer, ça coûte autour de 70 euros, 80 euros, et j'ai vraiment pas les moyens", explique Houria.

La petite chatte est repartie, vaccinée, pucée, et examinée, avec un petit traitement pour une légère conjonctivite. Sa maîtresse n'aura rien à débourser. Tous les frais sont pris en charge par l'association Animaux Secours.

Ce cabinet éphémère est ouvert pour la journée, aux sans abri, aux personnes en situation de précarité ou encore usagers de drogue, orientées ici par des associations locales.

Ce lundi-là, une quinzaine de consultations ont ont été effectuées. D'autres journées de consultations vétérinaires solidaires sont prévues à Thonon et Annecy.


 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.