La Haute-Savoie passe en vigilance sécheresse, des restrictions d'eau mises en place sur le secteur des Usses

La Haute-Savoie passe en vigilance sécheresse. Photo d'illustration. / © Maxime JEGAT / MAXPPP
La Haute-Savoie passe en vigilance sécheresse. Photo d'illustration. / © Maxime JEGAT / MAXPPP

La Haute-Savoie accuse un fort déficit de précipitations et les nappes phréatiques peinent à se recharger. C'est pourquoi la préfecture annonce, mardi 16 juillet, le déclenchement de l'état de vigilance pour une grande partie du département tandis que le secteur des Usses passe en alerte.

Par M.D.

La sécheresse menace le département de la Haute-Savoie, placé en état de vigilance à compter de ce mardi 16 juillet. Le secteur des Usses entre, lui, dans le seuil d'alerte, ce qui va de pair avec la mise en place de restrictions de l'usage de l'eau. A cause de la sécheresse survenue à l'été 2018 et d'un hiver sans beaucoup de précipitations, les eaux souterraines n'ont pas pu suffisamment se recharger.

La préfecture indique qu'un déficit de 25% des précipitations a été constaté sur cette période. Et les récentes pluies n'ont permis de recharger ni les nappes souterraines, ni les cours d'eau dont le débit est en chute libre. Seules quelques faibles précipitations sont attendues d'ici la fin de la semaine, c'est pourquoi l'ensemble du département est placé en vigilance.
 

"Les usagers sont invités à éviter tout gaspillage d’eau", ajoutent les services de l'Etat, dressant une liste de recommandations à l'endroit des Haut-Savoyards. Il est notamment déconseillé d'arroser des espaces verts et des stades en pleine journée, de laver sa voiture en dehors d'une station de lavage ou de laisser couler une fontaine en circuit ouvert.

 

Des restrictions sur le secteur des Usses


Le secteur des Usses passe, lui, en état d'alerte. Accusant un déficit en eau plus important, une liste d'interdiction entre en vigueur à compter de ce mardi. Elles pourront "être ajustées, le cas échéant, en fonction de l’évolution de la situation des nappes et des cours d’eau". Voici les nouvelles mesures à suivre :
  • Interdiction de laver les véhicules particuliers hors stations de lavage (sauf pour les véhicules ayant une obligation réglementaire ou technique et pour les organismes liés à la sécurité).
  • Interdiction de remplir les piscines privées, sauf les piscines maçonnées lors de la première mise en service. Le remplissage complémentaire des piscines est autorisé de 20 heures à 8 heures.
  • Interdiction d'arroser les pelouses, les espaces verts publics ou privés, les ronds-points, les jardins d'agrément et les espaces sportifs de toute nature de 8 heures à 20 heures. Les massifs floraux et les jardins potagers ne sont pas concernés.
  • Interdiction d'arroser les stades ou les golfs entre 8 heures et 20 heures. Un registre de prélèvement devra être rempli.
  • Interdiction de l'irrigation agricole entre 10 heures et 18 heures sauf dérogation. Cette interdiction ne s’applique pas pour l’abreuvement des animaux, l’irrigation des vergers, des cultures maraîchères et florales et des pépinières. L’irrigation à partir de retenues d’eau constituées en période hivernale reste autorisée, ainsi que l’utilisation directe d’eaux de pluie récupérées.

Par ailleurs, les activités industrielles et commerciales devront "limiter au strict nécessaire leur consommation d’eau". Des contrôles pourront être effectués partout dans le département, auprès des professionnels ou des particuliers. Et les ceux qui ne respecteront pas les restrictions en vigueur s'exposent à des contraventions.

 

Sur le même sujet

Suivez le tirage du 6e tour de la Coupe de France de football

Les + Lus