Haute-Savoie : un varan des savanes s'échappe à Sallanches, sa propriétaire prise pour cible sur les réseaux sociaux

Publié le Mis à jour le
Écrit par M.D.
Un varan des savanes est en divagation dans les rues de Sallanches depuis une semaine.
Un varan des savanes est en divagation dans les rues de Sallanches depuis une semaine. © Facebook / DR

Un varan des savanes en fuite à Sallanches (Haute-Savoie) a causé un petit vent de panique sur les réseaux sociaux. La propriétaire de l'animal a même été la cible d'insultes. Elle s'explique.

Un post sur les réseaux sociaux et un torrent d'insultes. Il aura suffit à Lauriane* de signaler la disparition de son animal domestique sur la page Facebook "Pet Alert Haute-Savoie 74" pour créer un début de panique à Sallanches. La raison ? L'animal en question est un varan des savanes.

"Maintenant, on a l'impression qu'il y a un crocodile en liberté", s'étonne la propriétaire qui a été la cible de nombreuses attaques. Ce lézard, mesurant jusqu'à un mètre de long, est pourtant "d'un naturel plutôt calme, assez craintif (...) il est docile et mord rarement", note un collectif de vétérinaires. Mais à lire les réactions, il semblerait que de nombreux internautes s'inquiètent de la morsure, certes douloureuse, de l'animal. Néanmoins, il ne faut pas le confondre avec son cousin le varan de Komodo qui, lui, pèse une centaine de kilos et peut manger un buffle.
 
"Au début ça a été très dur. Je répondais aux gens les premiers jours, puis j'ai fini par m'effondrer à la maison, raconte Lauriane, toujours à la recherche de son varan des savanes baptisé Dino. Je comprends que les gens aient peur, mais s'ils sont suffisamment intelligents, ils iront se renseigner sur Internet."

 

"Elle ne peut pas vous arracher un bras"


Cet animal, plutôt répandu en captivité, est vendu avec un certificat de cession prouvant sa provenance et sa légalité. Il peut être acheté en animalerie sans autre condition. "A la base, je voulais juste prévenir les gens qu'il ne faut pas l'attraper comme ça, qu'elle pouvait, dans la peur, mordre quelqu'un, écrit la jeune femme sur les réseaux sociaux. Mais elle ne peut pas vous arracher un bras ou même un doigt. Sa morsure fait mal, oui, elle est très douloureuse comme celle d'un chat ou un chien."

Si vous apercevez l'animal, sa propriétaire conseille de lui poser un linge sur les yeux pour la calmer. "Elle ne viendra pas s'attaquer à vous, ni à vos enfants, ni à vos chats ou vos chiens et ni aux personnes âgées comme j'ai pu le lire", écrit encore Lauriane qui continue à la chercher tous les jours.

Le varan, attiré par la chaleur, se serait probablement enfui en franchissant la porte de l'appartement qui était mal fermée. Elle a disparu le 22 avril et "peut se trouver n'importe où", selon sa propriétaire. Si vous l'apercevez, contactez en priorité les sapeurs-pompiers de Sallanches au 04 50 93 18 18.

* Le prénom a été changé à la demande de l'intéressée.

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.