JO de Paris 2024 : skieurs, boxeuse, cycliste… Qui seront les porteurs de la flamme olympique en Haute-Savoie aux côtés de Ben Cavet ?

Plus sur le thème :

Parmi les 10 000 relayeurs de la flamme olympique, six sportifs de haut niveau ont été choisis pour représenter la Haute-Savoie et les valeurs de l'olympisme en juin prochain. Il s'agit de personnalités du monde du ski, à l'instar de Ben Cavet, mais aussi de championnes de boxe ou de cyclisme.

Cinq athlètes de renommée internationale et une représentante du monde associatif incarneront, le 23 juin prochain, les valeurs du sport et des JO en Haute-Savoie, lors du passage de la flamme olympique. Trois hommes et trois femmes haut-savoyards se relaieront pour fêter les Jeux de Paris 2024 mais aussi le centenaire de l'Olympiade de Chamonix, les premiers JO d'hiver de l'histoire, en 1924.

Ils incarnent, d'après le comité d'organisation et le département de la Haute-Savoie, "l’énergie du sport et des jeux, l’énergie des territoires et l’énergie du collectif". Ils ont été choisis par la collectivité territoriale et seront accompagnés de dix-huit autres porteurs de flamme, désignés par les autres partenaires de l'événement.

Lou Braz-Dagand, paraskieur alpin

Natif d'Annecy et sociétaire du club de Tignes, Lou Braz Dagand est un skieur paraplégique de 29 ans. Spécialiste de l'alpin, il avait remporté le classement général de la Coupe du monde, toutes disciplines confondues, en 2020. Ce conseiller bancaire a déjà participé à une olympiade, à Pékin en 2022, où il s'était classé dans le top 10 en slalom, en géant et en super combiné. 

Benjamin Cavet, skieur acrobatique, spécialiste des bosses

C'est sans doute l'un des relayeurs les plus connus. Benjamin Cavet est un skieur de bosses qui évolue sur le circuit mondial. Le sociétaire de Châtel est né en Grande-Bretagne, dans le Kent. À l'âge de 10 ans, il emménage dans les Alpes avec ses parents. Huit ans plus tard, il opte pour la nationalité française : une aubaine pour l'équipe de France, car Ben Cavet est une pépite.

Initié par son père André, moniteur de ski aux Brasses, le jeune skieur obtient l'argent aux Mondiaux juniors de 2011. En 2014, il réalise son premier podium en Coupe du monde. En 2019, il s'impose pour la première fois au plus haut niveau à Lake Placid, aux Etats-Unis. Vice-champion du monde en 2017 et 2021, il a participé à trois olympiades. En 2022, il avait échoué au pied du podium à Pékin.

Thomas Clarion, fondeur

A 41 ans, Thomas Clarion, né à Sallanches, est un spécialiste des disciplines nordiques. Devenu malvoyant à l'âge de 21 ans, il a choisi le ski de fond et le biathlon pour évoluer au plus haut niveau.

Il a participé à trois JO d'hiver et a remporté quatre médailles olympiques. À Sotchi, en 2014, il obtient deux fois le bronze en relais et sur le 10 km individuel, avec son guide Julien Bourla. En 2018, à Pyeongchang, il finit troisième du 20 km et décroche l'or en relais avec Benjamin Daviet et Anthony Chalençon. Il a pris sa retraite sportive en 2018.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Lea Janoli (@leajanoli)

Léa Janoli, boxeuse

A 24 ans, cette assistante marketing, formée à l'Inseec de Chambéry, est devenue en janvier 2023 championne de France de savate boxe française (poings et pieds).

"Je suis extrêmement reconnaissante de pouvoir représenter la ville de Cluses, mon club de boxe ainsi que la Fédération française de savate boxe française", a réagi la jeune femme sur les réseaux sociaux.

Léa Janoli a débuté la boxe à l'âge de 9 ans. Elle avait obtenu un premier titre national, en catégorie jeunes en 2013. La boxe française ne fait pas partie des disciplines olympiques, contrairement à la boxe anglaise.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Lea Janoli (@leajanoli)

Aurore Pernollet, cycliste

Elle n'a que 19 ans mais est déjà championne du monde de cyclisme sur piste, sur l'Omnium et la poursuite par équipe en 2022. Aurore Pernollet est également championne de France et vice-championne d'Europe.

Montée sur un vélo dès l'âge de 4 ans, la jeune femme de Vougy, à côté de Cluses, vient d'être recrutée par l'équipe cycliste Lanester Women Morbihan.

Mathilde Dupays, bénévole

A 53 ans, Mathilde Dupays représentera, quant à elle, le monde associatif. "Engagée bénévolement dans la vie sportive et culturelle", elle est la présidente du club Evian sports natation.

Le parcours de la flamme en Haute-Savoie

Les relayeurs vont courir, torche à la main, dans l'ensemble du département. La flamme doit s'élancer de Rumilly, du lycée de l'Albanais. Puis direction Annecy, où la flamme fera le tour du lac. Ensuite : Annemasse, Excenevex, Evian-les-Bains, où est né le saut acrobatique, Cluses et enfin Chamonix, où la torche finira son parcours sur la place du Mont-Blanc.

Allumée à Olympie, en Grèce, le 16 avril, la flamme arrivera en France, à Marseille, le 8 mai. Les 10 000 relayeurs la porteront jusqu'à son arrivée à Paris, le 26 juillet.