Les avalanches menacent le hameau de la Planche à Novel (Haute-Savoie)

Depuis une semaine, l'inquiétude grandit dans le petit village de Novel dans le Chablais. Les avalanches menacent toujours le hameau de la Planche qui abrite une cinquantaine de chalets. A la veille des vacances, le maire et les services de l'Etat sont mobilisés.

Samedi 15 décembre, plusieurs coulées se sont déclenchées au dessus du hameau. Les merlons de protection ont bien joué leur rôle mais aujourd'hui ils sont plein et deux autres avalanches menacent les habitations. Pour la plupart, il s'agit de résidences secondaires dont les propriétaires sont attendus pour les vacances.

Les résidents à l'année, eux, ont déjà été prévenus et évacués. Le maire très inquiet, a pris un arrêté pour interdire l'accès à la zone, arrêté couplé avec celui du Conseil général de la Haute-Savoie pour les routes. Quant à la préfecture, elle a aussi pris un arrêté pour interdire l'accès au hameau jusqu'au lundi 24 décembre. Une réunion fera alors le point de la situation.


Sur place, les spécialistes du RTM (Restauration des Terrains de Montagne) ont effectivement constaté que des piles de neige se sont accumulées avec notamment une plaque d'une épaisseur de 2 mètres 50 ! Ils ont identifié deux avalanches potentielles avec un couloir qui se sépare en trois.

Le secteur est connu et répertorié pour ses éventuelles coulées, puisqu'en 1922 et en 1966, des avalanches ont eu lieu à cet endroit. La météo joue également un facteur aggravant puisque la pluie ou la neige sont annoncées très prochainement et pourraient alourdir la couche et déclencher une purge trop violente pour être contrôlée. Il est par ailleurs inenvisageable de recourir à la dynamite.

Reportage









L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Auvergne-Rhône-Alpes
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité