"Nous avons déjà résisté à plusieurs crises" : la Grande Odyssée confrontée au manque de neige

Malgré le faible enneigement en montagne de ce début d'année, les mushers de La Grande Odyssée VVF, course internationale de chiens de traîneaux, prendront bien le départ ce week-end du 7 et 8 janvier. Mais les organisateurs vont devoir adapter le parcours de cette 19ème édition.

"On a pris l'habitude de s'organiser en conséquence. Avant le départ, on travaille sur des plans A, mais aussi B et C", raconte Annabel Kam, présidente de La Grande Odyssée VVF. Malgré le manque de neige en montagne, la course longue distance de chiens de traîneaux s'élancera bien de Haute-Savoie, ce week-end du 7 et 8 janvier.

Mais l'organisation de la première étape, avec un départ depuis Megève, est compromise : "La présentation officielle des attelages et les festivités sont maintenues le samedi. Mais l'évolution du parcours de la première étape dépend des conditions météorologiques. Megève est situé à 1 100 mètres d'altitude et souffre aussi du faible enneigement. Une partie du domaine nordique a été fermée. Une boucle a pu être préservée, mais est-ce qu'elle tiendra jusqu'à samedi ? Nous aurons la réponse jeudi", accorde la présidente de la course.

Le reste des étapes de la première semaine est, quant à lui, maintenu. Le tracé devrait donc passer par Châtel, La Toussuire, les Karellis, Bessans, Val Cenis... Mais les circuits pourront être réduits en fonction des conditions météorologiques : "On prendra les décisions au bon moment. Même si les parcours sont réduits, nous présenterons quelque chose de cohérent pour le public mais aussi pour les participants."

Deux étapes en Isère

L'évolution des étapes en deuxième semaine sera, elle, étudiée dans les prochains jours, lorsque tous les traîneaux auront déjà pris le départ. L'organisation surveille de près les bulletins météo : des précipitations sont espérées dimanche et en début de semaine prochaine.

Nous n'avons jamais annulé la compétition en 19 éditions.

Annabel Kam, présidente de La Grande Odyssée VVF.

Pour la première fois depuis sa création en 2005, La Grande Odyssée VVF doit passer par le département de l'Isère. Plus précisément au Col de Porte et à Villard-de-Lans pour les deux dernières étapes, les 18 et 19 janvier. Dans ces deux stations de basse altitude, la neige a complètement disparu. Seul Villard-de-Lans est parvenu à maintenir une petite boucle à l'heure actuelle. "On s'adaptera aux conditions en temps et en heure", précise Annabel Kam.

La présidente de La Grande Odyssée VVF veut rester optimiste : "Nous n'avons jamais annulé la compétition en 19 éditions. Nous avons déjà résisté à plusieurs crises. On avait maintenu un événement, organisé à huis clos, en 2020 lors du Covid-19..."

Elle se souvient notamment de 2007 lorsque la neige manquait déjà à l'appel de la montagne : "Nous avions tout un parcours organisé du côté des Portes du Soleil, et il n'y avait vraiment pas de neige. On avait donc pris la décision de réduire la voilure et de faire une course uniquement sur cinq jours en Haute-Maurienne et Vanoise. Ce format nous avait plu, et, depuis, on organise tous les ans une plus petite compétition sur trois jours."