Première grève en 10 ans des salariés de NTN-SNR à Annecy, en Haute-Savoie

© Nathalie Rapuc
© Nathalie Rapuc

Les salariés de la société française de fabrication de roulements mécaniques NTN-SNR à Annecy, en Haute-Savoie, sont en grève. La raison de leur colère : une prime d'intéressement insuffisante aux yeux des employés, à l'heure où l'usine fête son centenaire. 

Par Mai-Linh Nguyen-Stephan

Ce jeudi 31 mai 2018, la colère des salariés de la société NTN-SNR gronde dans le quartier de la gare, devant l'usine, à Annecy en Haute-Savoie. C'est la première grève depuis plus de 10 ans. 

Ce matin, 150 personnes étaient réunies devant l'usine. Un rassemblement qui se veut symbolique : deux heures de débrayage minimum. Certains sont même venus sur leur temps libre. 

Grève des salariés de NTN-SNR d'Annecy


Alors que l'entreprise se porte bien, avec un chiffre d'affaires de 941,7 millions d'euros qui a quasiment doublé en dix ans, elle annonce, à l'occasion de ses 100 ans, une prime d'intéressement de 122 euros contre 600 euros au deuxième semestre 2017.

Selon le site internet service-public.fr « l'intéressement consiste à associer collectivement les salariés aux résultats ou aux performances de l'entreprise. Il est mis en place par voie d'accord entre l'entreprise et les salariés ou leurs représentants. » C'est ce qui a déclenché la colère des salariés. 

Aujourd'hui, les salariés veulent la réouverture des négociations salariales et revendiquent une prime exceptionnelle de 300 euros, qui représenterait une reconnaissance de leur travail de la part de la direction. 

À midi, une délégation a été reçue par la direction. Cette dernière refuse l'ensemble des revendications, demande aux salariés de faire des efforts et proposera une prime en 2019. 

Vendredi 1 juin 2018, les salariés ont donc décidé de reconduire le mouvement, 1 rue des Usines à Annecy, à 11 heures, alors que la direction organisera le centenaire, sur l'esplanade du Paquier et à l'impérial à Annecy. 

Sur le même sujet

Dans l'Allier, un ancien policier crée un refuge pour les ânes

Les + Lus