Salon de l'agriculture 2023 : "On recherche sans cesse la perfection !", deux apprentis d'un CFA de Haute-Savoie se préparent au concours de boucherie

Ce lundi 27 février, deux apprentis bouchers de Haute-Savoie participeront au concours de boucherie inter-Régions au Salon de l'agriculture à Paris. Une compétition prestigieuse qui nécessite de longues heures d'entraînement.

Le rendez-vous approche à grands pas. Ce samedi 25 février, Emmanuel Macron a donné le coup d'envoi de la 59e édition du Salon de l'agriculture à Paris. A quelques jours de leur entrée en lice dans le concours de boucherie inter-Régions, Axel et Valérie continuent de s'entraîner intensément sur le campus de Groisy en Haute-Savoie.

4 heures d'entraînement par jour

Dans la cuisine du campus de Groisy, le silence règne. Axel et Valérie s'attellent à ficeler un rôti de veau. Mais la tâche n'est pas si simple, car tout doit être précis et propre. Sous l'œil de leur formateur, Thomas Wautier, ces apprentis bouchers exécutent chaque geste avec justesse. Mais quelques fois, la ficelle craque.

"Attention ! On refait, car ce n'est pas parfait. La bride a cassé sur le côté. On voit que le dessus vrille un peu, alors qu'il faut que cela reste bien droit." fait remarquer Thomas Wautier à l'un de ses apprentis. Pour gommer ces petites erreurs, Axel et Valérie s'entraînent 4 heures par jour depuis deux semaines. En ligne de mire, ces élèves du CFA ambitionnent une médaille au concours de boucherie inter-Régions du Salon de l'agriculture.

La compétition se déroulera ce lundi 27 février à Paris. Les Haut-savoyards défieront 11 autres équipes venues des quatre coins de l'Hexagone. Pour cette 4e édition du concours, ils devront préparer des plateaux de viandes autour du thème de la « musique ».

Mais pour ces apprentis, avoir été sélectionnés symbolise déjà une grande fierté : "C'est une belle opportunité de représenter notre école et notre classe. Et ces entraînements nous permettent de rechercher sans cesse la perfection en vue des étapes prévues sur le concours." confie Axel.

900 apprentis formés à l'excellence

Sur le campus de Groisy, en Haute-Savoie, la transmission de savoir-faire est au cœur des 4 pôles de formation. Au total, 900 apprentis sont quotidiennement formés à l'excellence. C'est l'un des rares CFA entièrement financé par les métiers de bouche.

La sélection de Valérie et Axel pour le concours de boucherie inter-Régions au Salon de l'agriculture permet à l'établissement de revaloriser ses filières. Une bonne opportunité face au manque d'attrait de ces métiers. 

"Nos artisans ont pris conscience que le monde autour de nous a changé. Aujourd’hui, on doit attirer à nouveau cette jeunesse vers nos métiers. Il faut montrer que c’est très valorisant de travailler autant de la farine que de la viande. C’est un écosystème extraordinaire qu’il faut mettre en avant." explique Arnaud Gobled, président du campus de Groisy.

Avant d'accueillir bientôt les équipes de France pour leur préparation aux concours internationaux, l'ensemble du campus de Groisy sera derrière ses apprentis Axel et Valéry ce lundi 27 février. Ils ont pour mission de représenter dignement l'établissement, reconnu centre d'excellence. Mais ils devront surtout impressionner le jury du concours au Salon de l'agriculture.

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité