Séisme. Un tremblement de terre ressenti du côté de Vallorcine, en Haute-Savoie

© Réseau sismalp
© Réseau sismalp

Le réseau de détection sismique de l'observatoire de Grenoble a enregistré, dimanche 23 novembre, un séisme de magnitude 3,2 dont l'épicentre était situé dans le massif des Aiguilles-Rouges, en Haute-Savoie. Les pompiers ont reçu une vingtaine d'appels. 

Par France 3 Alpes avec Réseau sismalp

C'est à 21h52 que les outils de mesure du réseau Sismalp ont relevé ce séisme partant du sud-ouest de Vallorcine, à une dizaine de kilomètres au nord de Chamonix. Des habitants de Cluses disent l'avoir ressenti. Selon le réseau: "les coordonnées de l'épicentre (46° 01 N, 6° 53' E) correspondent à celles du séisme de Vallorcine (magnitude 4,6), qui avait provoqué quelques légers dégâts dans cette localité en septembre 2005." Depuis cette date, l'activité sismique continuait à se manifester de façon sporadique. Selon un bref historique, les séismes de magnitude 3,5 surviennent dans ce secteur tous les 7 ans, les séismes de magnitude 4 tous les 15 ans et les séismes de magnitude 5 tous les 80 ans. 

D'après le Bureau central sismologique français (Strasbourg), "ce séisme a été largement ressenti dans l'est du département de Haute-Savoie. Il a probablement été aussi ressenti dans le Valais (Suisse) et le Val d'Aoste (Italie)". Des séismes de cette magnitude ne provoquent normalement pas de dégâts.

Quatre séismes de même magnitude

Les séismes de magnitude 3,2 sont relativement rares dans le Sud-Est de la France, puisqu'ils ne surviennent statistiquement qu'une fois par an environ. L'année 2014 est particulièrement prolifique puisque, avec l'activité en essaim de la vallée de l'Ubaye (Alpes-de-Haute-Provence) et le séisme du 7 avril qui avait atteint la magnitude 4,7, quatre séismes au total ont cette année atteint ou dépassé la magnitude 3,2 pour le seul secteur français.


Sur le même sujet

Les + Lus