Suisse : le pass sanitaire ne sera pas obligatoire pour les remontées de ski

Comme l'hiver dernier, le masque sera obligatoire dans les remontées mécaniques des domaines skiables suisses. Mais aucun certificat de vaccination ne sera nécessaire pour aller skier.

Les skieurs pourront emprunter les remontées mécaniques en Suisse cet hiver sans pass sanitaire, à condition de porter un masque comme dans les transports publics.

"Pour l'instant, aucun changement ne sera introduit par rapport aux règles de protection actuelles des remontées mécaniques", souligne un communiqué publié mardi 19 octobre durant l'assemblée générale de l'Association des exploitants de remontées mécaniques, acteur clé du tourisme dans le pays alpin.

Étonnement des autorités

L'annonce a provoqué l'étonnement des autorités de santé fédérales qui estiment que la décision appartient au gouvernement et pas à l'Association. Il y a de bonnes raisons de renoncer à l'obligation du certificat Covid, a indiqué Patrick Mathys, le chef de la section Gestion de crise du ministère de la santé lors d'un point de presse, mais il est toutefois "un peu présomptueux" de l'annoncer maintenant.

La Confédération est en contact avec les remontées mécaniques et les autres branches concernées. "Nous verrons comment la situation évolue au moment donné", a souligné M. Mathys.

Concernant les domaines skiables binationaux, le contrôle des certificats ne sera pas du ressort des stations suisses quand le pays voisin exige le pass sanitaire, a précisé le président de l'association, Hans Wicki à l'agence Keystone-ATS.

La Suisse, où la saison des sports d'hiver démarre autour de la fin novembre, partage des domaines skiables notamment avec l'Autriche et la France, par exemple les "Portes du soleil" en Haute-Savoie.

Comme l'an dernier, les remontées mécaniques "peuvent commencer la saison d'hiver dans les mêmes conditions que les transports publics" : port du masque obligatoire, cabines aérées et distanciation à l'intérieur des bâtiments.

Contrairement à la France où les remontées avaient été fermées tout l'hiver l'an dernier, la Suisse les avaient laissé fonctionner normalement malgré un rebond de la pandémie de Covid-19.

Rôle économique majeur

L'association des Remontées Mécaniques Suisses n'a pas manqué de rappeler le rôle économique important que cela avait joué l'an passé : "Sans l'ouverture des domaines de ski, la Suisse aurait subi une perte économique globale d'environ 6 milliards de francs suisses".

Les stations avaient néanmoins été affectées par les difficultés rencontrées par certains touristes étrangers pour venir skier en Suisse, générant 24% de perte moyenne de chiffre d'affaires pour les remontées mécaniques selon l'estimation des exploitants.

L'association a également promis de s'engager avec les autres acteurs du secteur en faveur de la vaccination anti-Covid, qui reste à un niveau plus faible en Suisse que chez ses grands voisins. Pour tenter de convaincre les réticents, le Conseil fédéral va lancer une grande campagne de vaccination du 8 au 14 novembre.