• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

VIDEO. Des chèvres dans un Ehpad de Savoie, de bonnes “débroussailleuses,” mais pas seulement...

Les résidents et les animaux ont d'abord fait connaissance / © France 3 Alpes
Les résidents et les animaux ont d'abord fait connaissance / © France 3 Alpes

Comment se débarrasser des bambous, plantes très vivaces, qui envahissent les espaces verts ? A l'EHPAD de Tresserve, on fait appel à des chèvres pour manger les bambous. Le budget est deux fois moins cher, et les pensionnaires sont ravis de pouvoir approcher ces "tondeuses" animales.

Par France 3 Alpes

Elles s'appellent Nasa, Ninon, et Neptune et ces chèvres dites des fossés, vont s'occuper pendant au moins trois semaines, des pousses de bambous qui prolifèrent allègrement dans les jardins de la maison de retraite, de Bois Lamartine.

Mais avant de commencer le travail, la petite troupe a été présentée aux résidents, ravis de les approcher et de faire connaissance. Pour bon nombre d'entre eux, élevés dans la montagne, cela évoque des souvenirs d'enfance.

Direction ensuite, les jardins, envahi par les bambous, une plante que les débroussailleurs n'arrivent pas à éliminer, au contraire. Car "il faut savoir que quand on coupe mécaniquement, tandis que l'animal fatigue la plante."

La chèvre s'avère donc le moyen le plus efficace, pour lutter contre ce fléau, mais aussi, et ce n'est le moindre des intérêts, le procédé le moins cher. Le buget global en est réduit de moitié.

Ecologique, économique dans certaines conditions, l'éco- paturage est donc promis à un bel avenir,  surtout dans ces établissements, de maison de retraite, où ce que l'on appelle la médiation animale est de plus en plus pratiquée, pour développer le lien social.

Des actions similaires sont prévues dans deux autres EHPAD dépendant du centre hospitalier de Chambéry et dans l'école primaire de Brison- Saint- Innocent. 

Reportage de Christian Deville & Frédéric Pasquette & Pierre Maillard

Sur le même sujet

Mobilisation contre la fermeture des 11 lits du centre périnatal de L'Arbresle

Les + Lus