• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Une église et une basilique saccagées par un déséquilibré à Thonon-les-Bains

Photo des saccages dans la basilique, prise par Amélie Lécoyer (téléchargeable sur son profil Google Plus).
Photo des saccages dans la basilique, prise par Amélie Lécoyer (téléchargeable sur son profil Google Plus).

Mardi 5 août, un homme déséquilibré et en situation irrégulière s'en est pris à du mobilier religieux dans la basilique Saint-François de Sales et l'église Saint-Hippolyte à Thonon-les-Bain, alors qu'un bénévole et un fidèle étaient présents.

Par Mickael Guiho

La police a été alertée, peu avant 8 heures, par téléphone. Au bout du fil: le bénévole qui venait d'ouvrir les portes de la basilique Saint-François de Sales et de l'église Saint-Hippolyte, deux édifices adjacents à Thonon-les-Bains, classés monuments historiques depuis 1909.

Coût des dégâts: "plusieurs dizaines de milliers d'euros"



Un homme était en train de littéralement saccager les intérieurs. Le bénévole avait dû enfermer un fidèle dans le sacristie (annexe où se prépare le prêtre), pour le protéger de l'assaillant.

Des autels, des statues, différentes reliques, des présentoirs, des cierges,... Le montant du préjudice s'élèverait à "plusieurs dizaines de milliers d'euros" selon nos confrères du Dauphiné Libéré.

Reportage de Aurélie Massait et Grégory Lespinasse
Saccage de la basilique de Thonon
Intervenants: Jacky Cler, bénévole à la paroisse de Thonon-les-Bains, Jean-Yves Le Tué, curé de la paroisse de Thonon-les-Bains, Benoît Berger, conservateur des antiquités et des objets d'art - Conseil général de Haute-Savoie


A l'arrivée des policiers de Thonon, le forcené tenait un éteignoir dans la main, comme une arme qu'il a vraisemblablement utilisé pour saccager les objets. Un policier lui a dit fermement de la laisser tomber : il a coopéré et a été interpellé, sans qu'aucun agent ne soit blessé.

Hôpital psychiatrique

La police rapporte que, selon un médecin qui l'a ausculté en garde-à-vue, l'individu "n'a pas toutes ses capacités". Autrement dit, il s'agirait d'un déséquilibré. Il doit être interné en hôpital psychiatrique.

Il serait par ailleurs en situation irrégulière et serait âgé de 27 ans, mais son identité et sa nationalité ne sont pas encore connues avec certitude.

Selon France Bleu, la Mairie de Thonon, propriétaire des lieux, va porter plainte.

Sur le même sujet

La rentrée de G.Collomb et D.Kimelfeld s'est bien passée !

Les + Lus