Cet article date de plus de 5 ans

Un drapeau de Daech retrouvé lors des perquisitions en Haute-Savoie

Cinq perquisitions ont eu lieu, dans la nuit du 18 au 19 novembre, en Haute-Savoie, dans le cadre de l'état d'urgence. Elles ont été ordonnées par le préfet. Deux hommes ont été placés en garde à vue, dont un qui possédait un drapeau de Daech.
L'immeuble où habite le jeune homme en garde à vue
L'immeuble où habite le jeune homme en garde à vue © France 3 Alpes
Ces perquisitions ont été opérées dans plusieurs agglomérations autour d'Annecy et d'Annemasse et Saint-Julien-en-Genevois. Selon nos informations, des opérations de police ont notamment eu lieu à Seynod, Faverges et Fillinges, impliquant de gros moyens.

Aucune arme n'a été trouvée, mais un jeune homme a été placé en garde à vue après la découverte d'un drapeau de Daech et de "documents suspects" à son domicile. "Les contenus informatiques" des ordinateurs saisis "sont en cours d'exploitation par les enquêteurs", a précisé Patrick Steinmetz, procureur de la République à Thonon-les-Bains. Selon des voisins, le jeune homme de 28 ans, domicilié à Fillinges, avait l'habitude de montrer des vidéos du groupe Etat islamique à ses proches. 

Le jeune homme était dans sa voiture, à deux pas de chez lui, quand il a été arrêté.  

Reportage Serge Worreth et Christian Mathieu
durée de la vidéo: 02 min 04
Perquisitions en Haute-Savoie

Du côté d'Annecy, à la suite de ces perquisitions, un homme a aussi été placé en garde à vue pour détention de produits stupéfiants, il avait 40 grammes de cannabis en poche. Malgré tout, Eric Maillaud, le procureur, ne nie pas une progression de la radicalisation dans le département.  

Interview
durée de la vidéo: 00 min 29
Interview sur la radicalisation en Haute-Savoie

Au total, la gendarmerie a mené 13 perquisitions en région Rhône-Alpes dans la nuit de mercredi à jeudi, cinq en Haute-Savoie, deux en Savoie, une dans la Drôme, trois dans la Loire et deux en Isère.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
attentat faits divers terrorisme attentats de paris