VIDEO. En soutane et tout schuss : les curés font du ski en Haute-Savoie

durée de la vidéo : 00h02mn00s
©FTV

La station de ski des Gets, en Haute-Savoie, accueille le 61e challenge Delavay du 19 au 22 mars. Une compétition insolite réunissant une trentaine de curés et pasteurs venus de toute l'Europe.

C'est un rendez-vous immanquable ! Depuis plus de 60 ans, prêtres, diacres et pasteurs d'Europe se retrouvent pour disputer le Delavay challenge. Créé par le prêtre Alfred Delavay en 1962, cette compétition voit s'affronter une trentaine de curés sur les skis. Chaque année, les courses sont organisées dans une station suisse, italienne ou française.

Je défroque mais ce n'est que temporaire.

Père Jean-Yves Urvoy du diocèse d'Annecy

Du 19 au 22 mars, plusieurs dizaines de curés ont troqué leur soutane pour la combinaison de ski sur les pistes des Gets. Seul, le père a gardé son vêtement. Il s'élance pour la première manche de l'épreuve du géant. Mais pendant la descente, son habit lui a porté préjudice.

"Je défroque mais ce n'est que temporaire ! [...] J'étais plutôt bien dans ma course. Sportivement, on dirait que j'étais un peu gourmand. Spirituellement, on dirait peut-être un peu orgueilleux car j'ai tellement voulu être proche de la porte que j'ai fini par enfourcher. Je vais donc me mettre une tenue un peu plus aérodynamique pour essayer d'assurer la deuxième manche." confie le père Jean-Yves Urvoy
du diocèse d'Annecy, en retirant sa soutane.

Un challenge pour tous

Parmi la trentaine de participants, on retrouve des religieux venus de Suisse, d'Italie ou encore de Pologne. Tous sont montagnards dans l'âme. Chacun pratique le ski à son niveau. Mais ils ne manqueraient pour rien au monde ce rendez-vous chaleureux entre curés. "On a envie de montrer le meilleur de soi-même. Mais on est aussi là pour rigoler. Hier, on a quand même bu quatre apéros, donc cela risque de tourner." glisse le père Marc Cholin du diocèse de Grenoble, juste avant de descendre la piste.

Même si l'ambiance reste bon enfant, la compétition reste dans toutes les têtes. Après sa première manche ratée, le père du diocèse d'Annecy est bien remonté sur ses spatules. Il avale toutes les portes et remporte le géant. Une belle performance avant de profiter librement du domaine skiable.