Cet article date de plus de 5 ans

L'heure est aux délibérations dans le procès des meurtriers de Kevin et Sofiane

La cour d'assises des mineurs de l'Isère s'est retirée pour délibérer, clôturant six semaines de débats durant lesquelles ont été examinées les responsabilités des douze accusés des meurtres de Kevin et Sofiane, en 2012, à Échirolles.
© France 3 Alpes
Invités à s'exprimer pour la dernière fois, ce jeudi midi, "la plupart des accusés se sont excusés", selon plusieurs avocats. "Tout le monde a souhaité dire un mot. Certains sont revenus sur les faits en disant: Il ne faut pas tous nous mettre dans le même sac", a précisé Me Emmanuel Decombard, avocat de la défense. "Les familles (des victimes) auraient préféré que les excuses viennent plutôt en disant la vérité", a déclaré Me Kayana Manivong, avocat des parties civiles.

Les trois accusés sur 12 qui comparaissaient libres ont été placés sous "retenue judiciaire" d'ici à l'énoncé du verdict. Un verdit attendu pour ce samedi 12 décembre au matin, vers 9 heures. Les jurés devront répondre à une centaine de questions.

Reportage Jean-Christophe Solari et Maxime Quéméner
durée de la vidéo: 01 min 49
Dernières plaidoiries avant les délibérations dans le procès de la rixe d'Echirolles

Lundi, le ministère public avait requis des peines de 10 à 20 ans de réclusion criminelle à l'encontre des accusés, âgés de 19 à 24 ans, dont deux mineurs au moment des faits.

Tous étaient jugés à huis clos depuis le 2 novembre pour le double meurtre de Kevin, étudiant en master de 21 ans, et Sofiane, éducateur de 22 ans, dans un parc d'Échirolles.

Les avocats de la défense ont plaidé l'acquittement pour sept des douze accusés, les autres reconnaissant des coups mortels sans intention homicide ou le meurtre pour l'un d'entre eux.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers criminalité justice société