Cet article date de plus de 3 ans

Holocauste : quand la 2e génération témoigne à Genève

La journée internationale dédiée à la mémoire des victimes de l’holocauste aura lieu le 27 janvier. Ce mardi, devant les élèves et les enseignants du collège Calvin de Genève, des descendants de nazis et des enfants de résistants morts en déportation ont pris la parole ensemble.

Une initiative unique en Suisse


Le 27 janvier 1945, l'Armée rouge pénétrait à Auschwitz marquant le début de la libération de tous les camps de concentration. Une date historique qui révéla l'horreur de la barbarie nazie au monde entier. Une initiative unique de la CICAD (Coordination Intercommunautaire contre l'antisémitisme et la diffamation) a été organisée à Genève ce mardi : faire rencontrer et témoigner des enfants de résistants et des enfants d'officiers nazis. Des témoignages de représentants de la "2e génération".

Jean-Michel et Yvonne sont enfants de résistants français déportés. Barbara et Ulrich, enfants de responsables nazis. Ils se sont rencontrés au Mémorial de Neuengamme, près de Hambourg. Ce matin, devant des élèves et des professeurs, ils ont formé un quatuor exemplaire en prenant la parole ensemble. Devant des élèves et professeurs genevois, ils ont raconté leur histoire familiale. Les uns ont témoigné du calvaire de leurs parents pour honorer leur mémoire et les autres ont relaté les crimes de leurs pères. Il a fallu quatre ans pour mettre en place cette initiative unique ...



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
histoire témoignage seconde guerre mondiale sorties et loisirs