EN IMAGES. Revivez la première journée de la Grande Odyssée Savoie Mont-Blanc comme si vous y étiez

La première journée de la Grande Odyssée était consacrée à la présentation des attelages. / © Benoit Diacre / La Grande Odyssée
La première journée de la Grande Odyssée était consacrée à la présentation des attelages. / © Benoit Diacre / La Grande Odyssée

La Grande Odyssée Savoie Mont-Blanc, célèbre course de chiens de traîneaux, a commencé ce samedi en Haute-Savoie avec la présentation des attelages. Revivez cette première journée en images.

Par Margot Desmas avec Aurore Dupont

Et c'est parti pour onze jours de course à travers la Haute-Savoie puis la Savoie. Samedi 11 janvier, tous les attelages participant à la Grande Odyssée sont arrivés sur les hauteurs de Samoëns, dans les Alpes du nord, pour la première journée de la célèbre course de chiens de traîneaux. Le départ sera donné ce dimanche mais dès l'arrivée des mushers, le programme était chargé entre les contrôles vétérinaires, le traditionnel briefing de départ et la présentation des attelages au public.
 
Les chiens sont d'abord passés entre les mains des vétérinaires. / © Benoit Diacre / La Grande Odyssée
Les chiens sont d'abord passés entre les mains des vétérinaires. / © Benoit Diacre / La Grande Odyssée

En arrivant, les chiens ont d'abord pu se dégourdir les pattes avant de passer entre les mains expertes des vétérinaires. "On fait vraiment attention aux pattes, on vérifie qu'il n'y ait pas de lésion sous les coussinets, donc on écarte bien, on regarde dans les poils", explique Marion Parent en auscultant un chien.
 

Ce contrôle est un moment clé, car une simple petite blessure cachée peut remettre en cause toute une stratégie de course. Des chiens en bonne santé sont la condition sine qua non pour valider la participation à la Grande Odyssée. "Ca permet à la fois de lever des doutes sur certains chiens, mais aussi, malheureusement parfois, d'être obligé d'en sortir de l'attelage parce qu'ils ne sont pas en capacité de courir. C'est toujours un petit moment de stress", confie Jérôme Serres, musher sur la course.
 

Côté organisation, cette première journée sans course est l'occasion de faire bon accueil au public. Une part non négligeable de la réussite de la course. "C'est une journée d'animation qui permet un temps d'échange entre les mushers, l'organisation, les participants, les exposants et les partenaires qui sont présents sur cette journée", ajoute Annabel Lascar-Kam, la directrice de course.
 
Cette première journée était notamment consacrée à la présentation des attelages au public. / © Romain TISSOT / La Grande Odyssée
Cette première journée était notamment consacrée à la présentation des attelages au public. / © Romain TISSOT / La Grande Odyssée

Pour la petite Livia, fan de chiens, c'est l'opportunité unique d'approcher ce milieu. "Elle a vendu quelques anciens jouets cette année et on a fait une petite cagnotte pour venir faire du chien de traîneau", explique sa maman, Magda. La petite fille et sa maman n'assisteront pas au grand départ de la course ce dimanche 12 janvier, mais le rendez-vous semble déjà pris pour mercredi et l'étape de Megève.
 
Revivez la première journée de la Grande Odyssée Savoie Mont-Blanc comme si vous y étiez

 

Sur le même sujet

Les + Lus