Un important incendie se déclare à côté de l'aéroport de Genève, le trafic aérien temporairement perturbé

Publié le Mis à jour le
Écrit par M.D. avec AFP

Aucun avion ne pouvait atterrir à l'aéroport de Genève ce vendredi en fin d'après-midi en raison d'un important incendie. Le feu s'est déclaré dans un bâtiment en chantier non loin de l'aéroport, créant un large panache de fumée. Le trafic a pu reprendre au cours de la soirée.

Le trafic aérien a été temporairement mis à l'arrêt vendredi 20 mai à Genève en raison d'un important incendie dans un chantier en bordure d'aéroport. Il devrait reprendre en début de soirée.

"On a une prévision de réouverture de la piste vers 19 heures, maintenant que le feu est maîtrisé", indique Ignace Jeannerat, porte-parole de l'aéroport de Genève. Il faut encore "sécuriser la zone et enlever les débris", a-t-il ajouté.

Ce gros incendie s'est produit en fin d'après-midi sur le chantier des futurs bâtiments de la police internationale et du centre fédéral pour demandeurs d'asile. "C'est à l'extérieur du périmètre de l'aéroport" et cela a "créé une très forte fumée", a indiqué Ignace Jeannerat.

En raison des fortes nuisances créées par l'incendie, l'aéroport a pris la décision de suspendre les atterrissages et décollages. Une partie du trafic a été dérouté vers Lyon et Bâle.

Une forte explosion entendue

Au moment de l'incendie, un énorme panache de fumée noire était visible depuis divers lieux de la ville. Sur des photos et vidéos publiées par des internautes, on voit une importante fumée noire se dégager du haut du bâtiment qui est arrosé par une lance à incendie, avec en arrière-plan la campagne genevoise et le Jura.

Plusieurs témoins disent avoir entendu une forte explosion qui a augmenté l'intensité du feu. Les flammes ont été maîtrisées en début de soirée. Les pompiers continuaient à arroser le bâtiment, qui est entouré d'échafaudages et de bâches.

Créé en 1920, l'aéroport de Genève est aujourd'hui le deuxième aéroport de Suisse après Zurich, en terme de trafic. En 2021, il a accueilli plus de 5,9 millions de passagers, soit 67 % de moins qu'en 2019 en raison de la pandémie qui a fortement affecté le transport aérien.

En revanche, le nombre de passagers a été légèrement supérieur à 2020, et le total des atterrissages et des décollages a augmenté de 14,9 %. Dans le secteur de l'aviation d'affaires, les mouvements d'avions ont augmenté de 2,8 % en 2021 par rapport à l'avant-crise.