2triangulaires, 3duels: Le FN impose ses candidats

Le premier tour des législatives s'est révélé surprenant à plus d'un titre.

L’élimination surprise des 4 candidats de gauche à Vénissieux, bastion communiste, et la défaite de Philippe Meirieu, le candidat officiellement investi par le PS dans la première circonscription du Rhône constituent une situation plutôt paradoxale alors que le Parti Socialiste apparaît ici et là en position de force pour l’emporter largement au soir du 17 Juin…


L’autre surprise vient du Front National qui impose ses candidats au second tour, non plus seulement dans des triangulaires mais dans de vraies confrontations directes contre la droite ou la gauche. C’est le cas dans la 14e et la 11e circonscription du Rhône et dans la 1ére de l’Ardèche.

Par ailleurs, le Rassemblement «Bleu Marine» s’invite aussi, grâce à des scores importants, dans des triangulaires, dans la 2e circonscription de l’Ain et la 4e circonscription de la Loire.

Dans la 4e circonscription de la Drôme, il s’en est aussi fallu d’un rien pour que le Front national puisse s’imposer dans le traditionnel jeu droite /gauche du second tour. Comme dans une dizaine d’autres circonscriptions avec des scores approchant ou dépassant 20%

«Vote de confirmation»

Daniel Navrot, notre consultant, politologue et directeur dela revue Rhône-Alpes Méditerranée en tire une conclusion : Il estime que le Front National conforte ses positions avec «un vote de confirmation» après les présidentielles.

S’il y a un tassement du FN dans les centres urbains, certains candidats font à peine moins que Marine Le Pen (-3 %) au 1er tour des législatives, preuve d’un véritable ancrage idéologique. Le vote «bleu Marine» se diffuserait donc dans  tous les territoires. C’est l’enseignement principal du premier tour. 

Quoi qu’il en soit, en l’absence de scrutin proportionnel, le FN n’apparaît nulle part en mesure de remporter un siège de député dans notre région le 17 juin.