Cet article date de plus de 9 ans

Boën devient officiellement Boën-sur-Lignon

La commune ligérienne change officiellement de nom samedi 4 août !

Le Journal officiel publie ce vendredi 3 aaoût un décret avec la liste de sept communes françaisesqui ont changé de nom, après délibérations des conseils municipaux et des conseils généraux concernés. Le texte entre en vigueur le lendemain de sa publication, donc samedi 4 aout. Dans la Loire Boën devient Boën-sur-Lignon.

La France comptant le record européen de 36000 villes et villages, les changements visent le plus souvent à singulariser des communes aux noms trop similaires.

«C’est bien Aboën?» «Non, vous êtes à Boën!»
A Boën, dans la Loire, la commune s’appelait précédemment Boën-sur-Lignon. Mais arguant d’une confusion avec Le-Chambon-sur-Lignon, petite ville de Haute-Loire, la Poste avait supprimé le «sur-Lignon» en 1971.

«Nous n’avons jamais accepté cette décision, et nous avions gardé nos panneaux Boën-sur-Lignon», explique le premier adjoint de la commune Bernard Chapelon. «Notre rivière, le Lignon, n’a rien à voir avec le Lignon du Chambon à 80 km de là, et nous avons dans notre département, la Loire, une commune qui s’appelle Aboën, ce qui entraîne une confusion avec Boën», affirme-t-il. «Des gens arrivent chez nous, et nous disent: "C’est bien Aboën?" et nous on leur répond, "Non, vous êtes à Boën pas à Aboën". Le fait de reprendre Boën-sur-Lignon va éviter les confusions», poursuit le Bernard Chapelon.

Les trois autres communes qui changent de nom samedi 4 août sont Châlons (Isère), qui perd un s et un accent pour devenir Chalon, Braisnes (Oise) qui devient Braisnes-sur-Aronde et Saints (Yonne) qui s’appelera désormais Saints-en-Puisaye, pour éviter la confusion avec Saints en Seine-et-Marne, une commune deux fois plus grosse.

Montcuq garde fièrement son nom
Le journal officiel publie régulièrement la liste de particuliers souhaitant abandonner leur nom qu’ils trouvent ridicule. Mais souvent les communes aux noms les plus exotiques ne souhaitent pas en changer.

Montcuq garde fièrement son nom, comme Lombez, commune du Gers réputée pour son message à la gare SNCF, aujourd’hui fermée,: «Ici Lombez, ici Lombez, tout le monde descend».

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
insolite