Chômage: l'été favorise les radiations pôle emploi

Publié le Mis à jour le
Écrit par Isabelle Gonzalez

La radiation estivale des listes de Pôle emploi, une hantise pour les chômeurs

En Rhône-Alpes : pas moins de 30.000 chômeurs ont reçu, entre le 11 et le 12 juillet dernier, un email, a priori anodin, leur demandant de confirmer leur adresse électronique. "Méfiance", recommande Rose-Marie Péchallat, administratrice du site recours-radiation.fr, qui conseille de ne surtout pas répondre.

Redoutant une "campagne" de radiations estivales, des associations appellent les chômeurs à la vigilance. Echaudées par le précédent de l'été 2011. Le démenti de Pôle emploi, chiffres à l'appui, n'empêche pas le médiateur national de dénoncer des dysfonctionnements.

Le piège: les courriers électroniques
Evoquant une période de vacances "propice aux mauvais coups", notamment pour les chômeurs qui s'absentent, les associations sont pourtant sur leurs gardes, qualifiant
la dématérialisation de "piège".
Leurs forums recensent des dizaines de témoignages de demandeurs d'emploi narrant peu ou prou la même histoire: quelques semaines après avoir communiqué leur e-mail,
ils découvrent qu'ils ont été radiés, l'avertissement préalable ayant atterri via le site de Pôle emploi dans un "espace personnel" virtuel dont ils ignoraient l'existence.
 
La polémique est née à l'été 2011

Cette dématérialisation des courriers n'est pas nouvelle et fait l'objet d'une polémique depuis plus d'un an. En effet, pour économiser sur les frais de papier, de timbres et d'encres, Pôle emploi a pris l'habitude d'envoyer les convocations aux entretiens et autres avertissements avant radiation par mail à tous ceux qui ont donné leur autorisation. Rien de condamnable en soi. Sauf que nombre de demandeurs d'emploi se plaignent de courriers qui n'arrivent pas ou qui disparaissent.
Conséquence : les radiations pour "absence à convocation" se multiplient. Signe de ces dysfonctionnements, le site Recours Radiation bat des records d'audience à 40.000 visites par mois. L'an dernier, 519.000 chômeurs ont été rayés des listes de Pôle emploi pour raisons administratives, selon les chiffres de la Dares.

Les recours

Pour les "radiés par erreur", le seul recours est alors de répondre par courrier recommandé avec accusé réception. "Le plus efficace pour obliger Pôle emploi à annuler la radiation est d'exiger la preuve que vous avez reçu votre convocation", ajoute Rose-Marie Péchallat. Pour éviter les déconvenues, le mieux est encore de consulter quotidiennement son espace personnel. Ou, encore plus radical, d'annuler toute autorisation de correspondance par courrier électronique.
 
Sur 40.000 radiés en moyenne chaque mois, environ 8.000, rayés des listes par erreur, sont réinscrits dès le mois suivant. Un dysfonctionnement parmi d'autres, qui alimente encore la polémique récurrente sur la qualité des statistiques françaises
du chômage.