Ils avaient brûlé, par accident, une amie

Publié le Mis à jour le
Écrit par France 3 Alpes avec AFP

Deux lycéens ont été condamnés à 3 mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Bonneville.

Ils avaient accidentellement brûlé une de leurs amies en tentant d'allumer un feu lors d'une manifestation. Le parquet avait requis une peine de 6 mois de prison avec sursis lors de l'audience qui s'était tenue en septembre.



Les deux lycéens devront verser 15.000 euros de dommages et intérêts à titre provisoire à leur camarade brûlée et 2.000 euros à chacun de ses parents. Le montant exact du préjudice sera fixé au cours d'une nouvelle audience qui aura lieu en juin 2012, après expertise médicale.



L'incident s'était déroulé le 8 octobre 2010 lors du mouvement contre la réforme des retraites, quand 50 à 100 élèves du lycée Guillaume Fichet, à Bonneville, s'étaient rassemblés pour bloquer l'entrée de leur établissement.



Alexis L. et Youcef M., âgés de 18 ans, avaient tenté d'allumer un feu dans un tonneau à l'aide d'essence de tondeuse et de palettes de bois. Une boule de feu s'était alors formée et avait brûlé deux lycéennes situées à quelques mètres, dont l'une lourdement.



Brûlée au visage et aux mains, Marie-Aimée avait été hospitalisée 4 mois, avait subi plusieurs greffes et des mois de rééducation, comprenant le port d'un masque au visage 23 heures par jour.



A l'époque des faits, le ministre de l'Education nationale, Luc Chatel, avait dénoncé "l'irresponsabilité de tous ceux qui mettent les lycéens en danger en les appelant à participer à des actions qui risquent de dégénérer".

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité