Insolite : deux skis en bois découverts dans la glace en Norvège, en parfait état, et qui datent... de la préhistoire

La première découverte, en 2014, était déjà exceptionnelle : des archéologues avaient trouvé dans la glace norvégienne un ski de bois vieux de 1300 ans ! Ils se sont mis à la recherche du second de la paire, et l'ont trouvé, des années plus tard, encore mieux conservé que le premier.

"Ils ont surveillé la glace pendant plusieurs années dans l’espoir de trouver l’autre ski. 7 ans plus tard, leur patience a enfin payé, en trouvrant un ski mieux conservé que le 1er !"

Le ski et la passion des montagnes n'ont décidément ni barrière, ni frontières. C'est l'Ecole de Ski Français qui se fait l'écho de cette incroyable trouvaille, sur son compte twitter, réalisée par des montagnards archéologues, en Norvège.

 En 2014, le programme Secrets of the Ice avait annoncé avoir trouvé un ski pré-viking exceptionnel, vieux de 1300 ans, sur la plaque de glace de Digervarden en Norvège. "Le ski était complet, y compris la fixation - l'un des deux seuls skis de la préhistoire dans cet état."

 

Cela faisait sept ans que le premier ski avait été découvert sur la banquise de Digervarden. "Nous avons patiemment surveillé la fonte de la banquise, au cas où le deuxième ski de la paire fondrait. Nous étions de retour en 2016 pour un relevé général de la plaque de glace, mais la glace n'avait alors pas beaucoup reculé".

Alors cette année, après avoir remarqué sur les images satellites que la plaque de glace avait reculé par rapport à 2014, les Norvégiens ont décidé d'envoyer un archéologue pour vérifier.

"L'archéologue Runar Hole et son compagnon de tournée Bjørn Hessen ont trouvé un deuxième ski près de l'endroit où le premier a été découvert, à seulement cinq mètres l'un de l'autre. Cependant, le ski était toujours fermement enfoncé dans la glace et ils n'avaient pas d'équipement pour le dégager en toute sécurité. Ils ont dû le laisser derrière eux". racontent les scientifiques sur leur site.

 

Une longue et difficile expédition 

Il a fallu laisser passer la tempête, et les nombreuses chutes de neige avant de pouvoir lancer une expédition "équipée en piolets, réchauds à gaz et matériel d'emballage. L'objectif était de libérer le ski de la glace et de le faire descendre du mont Digervarden de manière sécurisée, en priant que nous puissions le retrouver".

Le 26 septembre, les scientifiques s'élancent. Il leur faudra "trois heures jusqu'au lieu de recherche en raison des chutes de neige. La randonnée à travers des éboulis enneigés est difficile dans le meilleur des cas. Lorsque l'équipe est finalement arrivée, elle a trouvé environ 30 cm de neige fraîche sur la plaque de glace. Heureusement, il était encore possible de localiser le lieu de recherche grâce à la position GPS et aux photos prises lors de la visite précédente".

Et c'est avec d'infinies précautions, de l'eau tiède versée en douceur, qu'ils parviennent à dégager un deuxième ski, encore mieux préservé que le premier.

"La dernière étape consistait à faire fondre la glace sous le ski pour libérer son adhérence. L'équipe a fait chauffer de l'eau sur des cuisinières à gaz et a versé de l'eau tiède sur la glace et le ski. Et lentement, l'emprise se desserra", raconte le chef de l'expédition.

Une question demeure : "nous ne savons pas si le propriétaire était un chasseur ou un voyageur (ou les deux), ni si le propriétaire est encore quelque part, par là, dans la glace."

Bref, de nouvelles recherches en perspective, passionnantes, à lire ICI sur le site scientifique de Secrets of The Ice.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
insolite ski sport archéologie culture patrimoine international