Interdiction des plastiques en 2020 : ce qui va changer

Comme prévu par la loi Pacte, certains articles en plastique à usage unique ne peuvent plus être vendus depuis le premier janvier 2020. Cotons tiges, assiettes jetables ou gobelets en plastique, voici ce qui va changer dans les points de vente.

Les gobelets en plastique, ainsi que les assiettes jetables et les cotons tiges sont bannis des rayons depuis le 1er janvier 2020.
Les gobelets en plastique, ainsi que les assiettes jetables et les cotons tiges sont bannis des rayons depuis le 1er janvier 2020. © NOEL CELIS / AFP
Après l'adoption définitive le 11 avril dernier de la loi Pacte, certains produits faits de plastiques ne seront plus ni vendus ni proposés à titre gratuit, à compter du 1er janvier 2020 : gobelets et verres (à l'exception des gobelets et verres compostables et constitués de matières biosourcées), assiettes jetables de cuisine pour la table et cotons tiges.

Cotons tiges en carton et assiettes réutilisables

Ces derniers sont remplacés par différentes alternatives, déjà présentes dans les rayons des pharmacies: "On a le coton-tige en carton, on a le remède de grand-mère qui est la bougie pour les oreilles, on a le cure-oreille en métal et après on a les sprays ou les gouttes", détaille Laure Carroué, conseillère en parapharmacie à Clermont-Ferrand. Ces produits existent de longue date, mais avec l'interdiction, ils font leur retour dans les étalages. Concernant les gobelets et assiettes en plastiques, ils sont toujours disponibles à la vente, mais ils ne sont plus jetables : "Contrairement à ce qui se faisait avant, le plastique est maintenant réutilisable, c’est-à-dire qu'il peut résister à 20 cycles de passage au lave-vaisselle à plus de 50°. C'est le cas pour tous les articles en plastique", explique David Portier, responsable bazar/brico-ménager en grande surface.

Une mesure "très laxiste" selon EELV

Si les articles sont réutilisables, le plastique qui les entoure, lui, ne l'est pas. Insatisfaisant pour les écologistes qui y voient une affaire de marketing et une volonté de tout renvoyer à plus tard, comme le dénonce Nicolas Bonnet, porte-parole Europe Ecologie Les Verts en Auvergne : "Il y a clairement un manque de courage politique, sinon on n'attendrait pas 2040 pour en interdire une grande partie et on aurait pris des mesures beaucoup plus claires sur les types de gobelets et d'assiettes qui devaient être interdits au 1er janvier 2020, là on voit qu'on est très laxiste puisqu'on va retrouver les mêmes produits en rayon, juste avec écrit en plus réutilisable". En 2021 ce sera au tour des couverts jetables, des pailles en plastique et des touillettes de disparaitre des rayons.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
écologie environnement europe écologie les verts