Cet article date de plus de 5 ans

En Isère, Diémoz accueille la coupe de France de Stock-car ce week-end

C'est un rendez-vous qui compte pour les amateurs de sports mécaniques....originaux. Le 34ème Stock Car de Diémoz aura lieu ce week end en Isère. L'occasion de mettre en jeu la coupe de France de la discipline mais surtout de tester une nouvelle piste à la mesure de l'engouement pour ce spectacle.
Intervenants : Laurent Jacquier, champion de France 2015 - Stock car club de Diemoz; Roger Jacquier, fondateur du Stock car club de Diémoz
Le spectacle promet d'être impressionnant ce week-end à Diémoz dans le nord-Isère. Sur une piste flambant neuve de 150 m de long sur 15 m de large, 18 pilotes venus de tout l'hexagone vont disputer la Coupe de France de cette discipline ou presque tous les coups sont permis.

Il faut être un peu agressif


Et oui, le Stock-car signifie littéralement "voiture de série". Des voitures adaptées pour faire de la course automobile, une bataille sans merci.
"On a certaines règles, on a pas le droit par exemple d'attaquer les roues avant et la porte conducteur" explique l'un des pilotes du stock-car club de Diémoz qui organise l'événement. "Après, le reste est libre et sans pitié, il faut être un peu agressif" précise Laurent Jacquier qui n'est ni moins que le Champion de France 2015.



A l'origine, les courses des contrebandiers aux USA

Ce sport nous vient des Etats-Unis où les championnats les plus connus de Stock-car sont organisés sous l'égide de la fameuse NASCAR. Les origines des courses de Stock-Car sont liées à la contrebande d'alcool du temps de la Prohibition dans les années 1930. Afin d'échapper plus facilement  aux forces de police, les trafiquants modifiaient leurs véhicules pour les rendre plus performants. Rapidement, des courses sauvages entre contrebandiers furent organisés.

Plus près de chez nous, à Diémoz, l'heure est aux premiers essais pour les concurrents locaux engagés ce week-end dans la compétition. 3 voitures cabossées aux couleurs criardes font voler la poussière. Le petit village résonne du bruit des moteurs en attendant les 3000 spectateurs annoncés ce week-end.



Pour le sport et la convivialité

Car Diémoz et le Stock-Car, c'est une histoire qui dure. Cela fait 34 ans déjà les fous du volants y débarquent chaque année pour disputer la coupe de France.
"Il n'y a rien à gagner si ce n'est une coupe et un saucisson" confie Roger Jacquier, le fondateur du stock-car club de Diémoz, "mais on vient surtout pour la convivialité, le spectacle et pour voir le travail des mécanos".

Avis aux amateurs de tôle froissée, le Stock-car de Diémoz ce sera samedi après midi et dimanche toute la journée.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
automobile sport