• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

En Isère, près de 1500 élèves privés de profs d'EPS, selon le syndicat SNEP-FSU

© France 3 Alpes
© France 3 Alpes

Selon le syndicat SNEP-FSU, en Isère,1450 élèves sont privés d'enseignement d'éducation physique et sportive en cette rentrée 2014, en raison de la pénurie de professeurs dans les collèges et lycées. 

Par Yoann Etienne

Voilà trois ans qu'à la rentrée, en Isère, un nombre conséquent d'élèves n'a pas de professeurs de sport. Ils étaient près de 300 en 2012, 600 en 2013. Cette année, ils sont près de 15000 à être privés d'enseignement physique et sportif.

Cette situation s'explique principalement par un manque d'enseignants. Malgré la création de six postes, "cela compense à peine l'augmentation des effectifs dans les classes", déplore le syndicaliste Jean-Michel Ducros.

Ces créations de postes sont le fruit de l'augmentation du nombre de postes aux concours depuis l'année dernière. Mais, selon le syndicat, "elles doivent être largement amplifiés pour la rentrée prochaine". 

Sur le terrain, "cela se passe mal", explique le syndicaliste. "Les élèves arrivent le jour de la rentrée. On leur donne leur emploi du temps et ils ont EPS avec Monsieur X! Donc ils n'ont pas cours de sport."

Jean-Michel Ducros espère que "la situation sera régularisée au mois de septembre". Reste que, selon lui, cela engendre d'autres problèmes, "ce seront des enseignants contractuels, donc en situation précaire, qui n'ont pas le concours d'enseignant, plutôt mal formés".

Au-delà de la situation actuelle, le syndicat SNEP-FSU espère donc "une augmentation du nombre de postes au concours, à hauteur du nombre d'élèves".

Interview de Jean-Michel Ducros, syndicat SNEP-FSU
Intervenant: Jean-Michel Ducros, syndicat SNEP-FSU

Sur le même sujet

Intempéries à Vichy : des dégats sur le patrimoine arboré

Les + Lus