L'Isère a voté comme la France aux primaires

Réactions à la primaire de la gauche
Intervenants : Amandine Germain, conseillère départementale PS, Michel Baffert, organisateur de la primaire à gauche dans l'Isère, Michel Issindou, député PS de l'Isère

En Isère, Benoît Hamon remporte la première place avec 37,57% des suffrages. Ses rares soutiens, comme Amandine Germain, s'en félicitent. Manuel Valls arrive en seconde position avec 31,63%. Pour le député Michel Issindou, "il ne reste plus que le noyau dur du PS".

Par Jean-Christophe Pain

Invité sur le plateau du 19/20, lundi 23 janvier, Florent Gougou, enseignant-chercheur en sciences politiques, expliquait que "la première leçon de ce premier tour, c'est le grand rejet de Manuel Valls. Pour quelqu'un qui représentait le gouvernement, c'est un mauvais score. Ca va être très difficile pour lui de remonter ce  handicap.

Le politologue identifie également, comme grande nouveauté, le projet de revenu universel portée par Benoît Hamon "C'est ce qui lui a permis de prendre l'avantage sur Arnaud Montebourg (...) avec une idée forte qui donne une forme d'espérance dans l'avenir pour les électeurs de gauche".
Florent Gougou, politologue invité du 19/20

 

Sur le même sujet

Agriculteurs en colère convergent vers Lyon

Les + Lus