Après le week-end meurtrier en Chartreuse, les randonneurs restent vigilants

© Daniel Despin / France 3
© Daniel Despin / France 3

Lundi, et encore ce mardi, les randonneurs qui se sont lancés en Chartreuse étaient conscients des risques qu'ils encouraient après le décès de trois randonneurs dans le massif dimanche.

Par Quentin Vasseur avec Daniel Despin

Le début de saison a été tragique, dans le massif de la Chartreuse. Dimanche, un randonneur à ski est décédé en sautant une barre rocheuse à la Dent de Crolles, et deux autres hommes ont été ensevelis sous une avalanche sur le Pas-du-Loup, au Petit Som. 

"On a quelques photos qui à l'étude nous permettent peut-être d'imaginer qu'il s'agit d'une avalanche de type plaque à vent" explique Patrick Poirot, commandant du PGHM Isère, qui évoque "une accumulation [de neige] qui elle-même n'est pas très importante, puisque les victimes sont retrouvées sous une épaisseur de neige de 80 cm à un mètre."


Les randonneurs n'ont en tout cas pas attendu que la préfecture de l'Isère appelle à la prudence pour se montrer vigilants. Lundi matin, les amateurs qui se lançaient dans le secteur étaient conscients des dangers. 

Des sorties à l'abri dans les bois


"Je connais aussi le risque" assure par exemple Franz, "si je suis pris dans une avalanche, ça risque d'être compliqué pour moi. Je fais vraiment attention au secteur où je vais, je fais attention aux pentes où je descends."

Manu et Francis aussi sont prudents à l'extrême. "Il faut bien connaître le manteau neigeux et la météo qu'il y a eu auparavant" explique Francis qui privilégie "des sorties à l'abri dans les bois, sans faire de grosses pentes, histoire de mettre toutes les chances de notre côté."

A lire aussi

Sur le même sujet

Cantal : les ministres Mézard et Blanquer en visite pour parler de l'avenir de l'internat

Près de chez vous

Les + Lus