Législatives 2022 en Isère - 1er tour : le Rassemblement national en tête dans la circonscription de Crémieu

Publié le
Écrit par Margot Desmas

Le Rassemblement national arrive en tête des suffrages à l'issue du premier tour des élections législatives dans la sixième circonscription de l'Isère ce dimanche 12 juin. Alexis Jolly devance la députée sortante (Horizons) Cendra Motin qui fait valoir son ancrage dans ce territoire.

Un duel au coude-à-coude dans le Nord-Isère. La députée sortante de la sixième circonscription de l'Isère a été distancée d'une courte tête par le candidat du Rassemblement national (RN) au premier tour des élections législatives, dimanche 12 juin. Cendra Motin (Horizons), investie par la majorité présidentielle, recueille 26,2 % des suffrages. Son concurrent, le président de la fédération iséroise du RN, Alexis Jolly, obtient 30 % des voix.

Ce territoire, qui forme un triangle dans le nord du département avec Crémieu, Tignieu-Jameyzieu ou encore Morestel, vote historiquement à droite. Alain Moyne-Bressand (LR) en a été le député jusqu'en 2017. La circonscription a basculé sous le pavillon de la macronie lors des dernières législatives avec l'élection de Cendra Motin, aujourd'hui en ballotage défavorable.

Le RN nourrit de grandes ambitions pour cette circonscription, l'une des deux où le parti arrive en tête des suffrages à l'issue du premier tour en Isère. "Notre candidature est là pour faire barrage à Emmanuel Macron, a fait valoir Alexis Jolly sur le plateau de France 3 Alpes. Si les habitants de ces circonscriptions sont dans des difficultés sociales, s'ils n'arrivent plus à financer leurs fins de mois, s'ils n'arrivent plus à mettre de l'essence dans leur voiture, toutes ces personnes doivent nous rejoindre pour faire barrage à la politique d'Emmanuel Macron."

"Sans surprise"

La candidate de la Nupes, Nicole Finas-Fillon (LFI), se classe troisième avec 21,7 % des suffrages. Un score qui ne lui permet pas d'accéder au second tour. Reste donc la question du report des voix. A qui profitera cette réserve ? La députée sortante, confiante, ne semble pas s'étonner de ces résultats. "Dans ce territoire qui vote traditionnellement à l'extrême droite, c'est sans surprise que nous voyons arriver le candidat du Rassemblement national en tête de ce scrutin", a déclaré Cendra Motin.

"Au-delà du programme présidentiel que je soutiens, il y a aussi des dossiers à faire avancer sur la sixième circonscription. Ceux-là, je les connais, et M. Jolly, arrivant de Grenoble, ne connaît absolument pas ce territoire. Je pense que ça peut faire la différence pour le second tour", estime-t-elle.

La sixième circonscription de l'Isère avait placé Marine Le Pen en tête des suffrages au premier tour de l'élection présidentielle. La présidente du RN a obtenu 30,9 % des suffrages, devant Emmanuel Macron (25,1 %).

Parmi les enjeux principaux, les transports avec la toute proche métropole lyonnaise. Dans ce territoire, à la fois rural et à proximité immédiate de Lyon, plus de 87 % des actifs prennent leur voiture chaque matin pour se rendre sur leur lieu de travail, près de 20 points au-dessus de la moyenne nationale. Et les dessertes de transports en commun sont peu fréquentes, voire inexistantes dans certaines communes.