CINEMA. Batman, James Bond : "c'était vraiment un rêve", les confidences d'un cascadeur moto

Cascadeur dans Batman, James Bond ou encore Captain America, l'Isérois Jean-Pierre Goy continue de faire le show sur sa moto dans son école de pilotage. Rencontre avec cet habitué du cinéma hollywoodien.

Sous son air très discret, Jean-Pierre Goy a fait toute sa carrière sur grand écran. Toujours dans l'ombre de stars hollywoodiennes. Ce pilote de moto originaire du Nord-Isère a doublé les plus grands dans James Bond, Batman, Inception ou encore Captain America. Des cascades spectaculaires pour des blockbusters aux millions d'entrées.

Des risques démesurés

Dès son enfance, Jean-Pierre Goy prend goût pour la moto. Dans son Nord-Isère natal, il commence le trial à l'âge de 16 ans. Habile et casse-cou, le pilote réalise des spectacles dans le monde entier avant d'être repéré par des figures du cinéma américain. 

"C'est grâce à ma traversée du pont de Loyettes que j'ai eu le premier James Bond. Le réalisateur regardait l'émission américaine (qui diffusait la performance, NDLR). Il cherchait un cascadeur. Et lorsqu'il m'a vu rouler le dimanche, il m'a appelé le lundi matin", explique Jean-Pierre Goy.

durée de la vidéo : 00h00mn07s
Grâce à cet exploit, le cascadeur isérois a été repéré par le réalisateur du film James Bond. ©DR

En 1997, il joue dans son premier film et double Pierce Brosnan dans Demain ne meurt jamais. Jean-Pierre Goy doit alors réaliser un saut de 21 mètres de long entre deux immeubles hauts de 16 mètres. "Logiquement, je devais être suspendu par des câbles. Mais j'ai insisté avec la production et le réalisateur cascades pour faire un vrai saut. Sinon, cela aurait été moins spectaculaire", révèle le pilote.

"Quand tu es sur la moto, j'ai l'air merveilleux !"

Pierce Brosnan, acteur

Ce premier tournage n'est qu'un avant-goût de sa prestigieuse carrière. Jean-Pierre Goy se voit confier de nouvelles cascades. En 2007, il décroche notamment un rôle de doublure dans Batman, The Dark Knight : Le Chevalier noir. Il prend le volant de la Batpod dans les rues de Chicago. Un rêve d'enfant pour le pilote moto du Nord-Isère.

"C'était impressionnant car c'était mon premier film en costume ; 45 000 dollars la fabrication du costume. Des fois, j'avais presque les larmes aux yeux car c'était vraiment un rêve", confie-t-il.

Mais le pilotage de la Batpod n'est pas si simple. Le cascadeur a dû travailler 5 mois et demi avant de tourner et de réaliser les chutes. "Quand j'ai fait le fameux saut pour doubler Pierce Brosnan, il m'a dit : quand tu es sur la moto, j'ai l'air merveilleux !", se rappelle Jean-Pierre Goy.

Par la suite, les rôles prestigieux s'enchaînent. Il joue dans Captain America : First AvengerInception ou encore The Dark Knight Rises. Autant de scènes culte que le cascadeur aime se remémorer.

Recordman de roue arrière

Jean-Pierre Goy a aussi marqué de son empreinte le monde de la moto par son endurance. Dans son village de Chavanoz, route fermée, le pilote s'est lancé le défi de battre le record du monde de roue arrière.

"Faire de la roue arrière à moto, c'est un rêve de gamin. C'était vraiment très très dur, rien que pour tenir les gaz tout le temps. Ce n'est pas tellement dangereux mais c'est surtout que dès que l'on relâche, la moto se repose et c'est fini", décrit le cascadeur.

Après plus de 7 heures de roue arrière, Jean-Pierre Goy a inscrit son nom dans le livre des records. Il a cabré sa moto sur 221 kilomètres. Aujourd'hui, l'Isérois dirige une école de pilotage dans l'Ain et forme les amateurs de moto à la conduite.

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Auvergne-Rhône-Alpes
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité