Coronavirus : une application pour essayer des vêtements à distance mise au point par une start-up grenobloise

Elle s'appelle Veertus et arrive à point nommé pour le déconfinement. Proposée gratuitement par une start-up grenobloise, une application pour smartphone permet aux enseignes de prêt-à-porter de mettre en place des essayages à distance. 
 

Illustration
Illustration © DR
Avec la levée du confinement le 11 mai, de nombreux commerces auront le droit de rouvrir.

Parmi eux, les enseignes de prêt-à-porter qui vont devoir réguler le flux de clients et prendre des mesures sanitaires pour limiter la propagation du Coronavirus.

 

En Isère, une application proposée par une start-up grenobloise pourrait les y aider.

Son nom : Veertus. Une technologie élaborée par des experts de l'intelligence articielle et des stylistes. Le fruit de deux ans de Recherche & Développement.
 

Comment ça marche ?


La marque ou l'enseigne transmet son flux de références produits à Veertus qui l'intègre à ses traitements pour déduire plusieurs dizaines d'attributs par produit.

 
Des algorithmes déclinent plusieurs dizaines de caractéristiques pour chaque vêtement et les font matcher avec une analyse complète de votre silhouette.
Des algorithmes déclinent plusieurs dizaines de caractéristiques pour chaque vêtement et les font matcher avec une analyse complète de votre silhouette. © SANCKE JEAN-RENAUD / maxppp


De son côté, le client, répond lui à un questionnaire pour créer son profil selon des critères de style et de morphologie.

Il n'y a plus qu'à scanner le code barre du vêtement avec votre smartphone pour savoir s'il vous va.

 

Une technologie proposée gratuitement pendant le déconfinement


 
"L'application simplifie la mise en place des gestes barrière dans les points de vente des marques et enseignes", explique Jean-Marie Caoudal, cofondateur et président de Veertus.

"C'est pourquoi, par solidarité et pour faciliter les conditions de retour en magasin, nous mettrons gratuitement [cette application]à disposition des enseignes pendant cette période de déconfinement".

Plusieurs enseignes nationales ont déjà opté pour cette solution.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus santé société technologies économie
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter