Crash d'hélicoptère en Isère : une cérémonie d'hommage en présence du ministre de l'Intérieur aura lieu vendredi

Moins d'une semaine après le crash d'un hélicoptère de la Sécurité civile en Isère, le ministre de l'Intérieur va présider une cérémonie en hommage au mécanicien décédé vendredi à l'aérodrome du Versoud. La victime va recevoir l'ordre de la Légion d'honneur à titre posthume.

Un dernier hommage au mécanicien mort dans le crash d'hélicoptère. Vendredi 17 septembre, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin présidera une cérémonie officielle en mémoire de la victime de l'accident d'hélicoptère survenu dimanche à Villard-de-Lans, en Isère. Pierre-François B., 42 ans, a succombé à ses blessures peu après le drame. Les quatre autres secouristes présents dans l'appareil ont été blessés mais leurs jours ne sont plus en danger.

Gérald Darmanin se rendra à cette cérémonie qui débutera à 11 heures à l'aérodrome du Versoud, la base des secours en montagne de l'Isère. Il prononcera un discours en mémoire du quadragénaire disparu dans l'accident. M. Darmanin s'était déjà rendu auprès des secours en montagne lundi, au lendemain du crash, en compagnie du ministre de la Santé Olivier Véran.

"Ce mécanicien de 42 ans était un agent très professionnel, et le père d'un petit garçon", a déclaré le ministre de l'Intérieur. Il va recevoir l'ordre de la Légion d'honneur à titre posthume "pour saluer son courage", avait-il ajouté. Une enquête a été ouverte pour déterminer les raisons pour lesquelles l'hélicoptère de la Sécurité civile est venu s'écraser sur le domaine skiable de Villard-de-Lans. Selon plusieurs témoins, l'appareil aurait chuté brutalement alors qu'il venait porter secours à un vététiste.

Le ministre de l'Intérieur a précisé que l'hélicoptère, acheté en 2012, était "relativement neuf" et avait connu "sa révision annuelle une dizaine de jours avant". Le ministère des armées, qui suit les accidents d'avion et d'hélicoptère, a été saisi pour mener une enquête administrative. Les causes précises du crash n'ont pas encore été identifiées.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
hommage société décès faits divers