Déconfinement : des gîtes de l'Oisans en mal de clientèle

© Frédéric Lefrançois
© Frédéric Lefrançois

Dans les gîtes des Alpes, les touristes se font attendre. Malgré le déconfinement, des propriétaires de chambres d'hôtes enregistrent un manque à gagner certain en raison de l'absence totale de la clientèle étrangère. Exemple, à Venosc en Oisans

 

Par Daniel Despin

À Vénosc en Oisans, au pied de la station des 2 Alpes, Michel et Marine ont ouvert leurs chambres d’hôtes il y a 10 ans tout juste. Un anniversaire qu’ils auraient aimé fêter avec leurs fidèles clients, mais ce printemps, on ne se bouscule pas au portillon de leur gîte.

"La plupart des coups de fil que nous recevons, c'est plus souvent pour annuler que pour réserver, soupire Michel, désabusé, c'est difficile, on ne sait pas comment ça va évoluer." En effet leur principale clientèle composée de Français, de Belges et de Hollandais amateurs de cyclisme, n'est pas au rendez-vous ce printemps.
 
© Frédéric Lefrançois
© Frédéric Lefrançois

Le gîte est quasiment désert, pas un chat pour le week-end de l'Ascension. Seul un couple de jeunes Grenoblois est venu prendre l'air, pour quelques jours dans leur gîte.

Pour l'instant, l'activité tourne au ralenti, mais Michel et Marine sont malgré tout persuadés que l'été sera bon, et que les touristes français viendront découvrir toute la beauté du village et des massifs alpins qui l'entourent.

Le reportage de Frédéric Lefrançois et Yves-Marie Glos :
 
Un gîte en Oisans


 

Sur le même sujet

Les + Lus