Affaire de viol présumé au FCG : deux anciens joueurs devraient être mis en examen

La chambre de l’instruction de la cour d’appel de Bordeaux a ordonné un supplément d’information dans le cadre d'une affaire de viol présumé d'une étudiante par des joueurs de l'équipe de rugby de Grenoble, en 2017. 

Illustration. Les joueurs du FC Grenoble Rugby au stade des Alpes en 2018.
Illustration. Les joueurs du FC Grenoble Rugby au stade des Alpes en 2018. © Jean-Pierre Clatot/AFP

Nouveau rebondissement dans l'affaire du viol présumé d'une étudiante par des joueurs du FC Grenoble en 2017, à Mérignac (Gironde). La chambre de l'instruction de la cour d’appel de Bordeaux a décidé de suivre les réquisitions formulées par l’avocat général lors de l’audience du 18 mars dernier.

La chambre de l’instruction de la cour d’appel de Bordeaux a ordonné au juge d'instruction un supplément d’information dans le cadre de l’instruction ouverte en 2017. Ce supplément d'information vise notamment à la mise en examen de deux autres anciens joueurs du FC Grenoble Rugby, confirme une source proche du dossier.

Selon les informations du Dauphiné Libéré, les joueurs Chris Farrell et Dylan Hayes devraient être mis en examen pour "non-empêchement de crime".

 

Trois joueurs accusés de "viol en réunion"

Un juge d'instruction de Bordeaux avait déjà rendu une ordonnance de mise en accusation à l'encontre de l'Irlandais Denis Coulson, 25 ans, du Néo-Zélandais Rory Grice, 29 ans, et du Français Loïck Jammes, 24 ans, en juillet 2019.

Les trois joueurs sont accusés d'avoir violé en réunion une étudiante de 21 ans dans la nuit du 11 au 12 mars 2017 à Bordeaux, après un match entre le FCG et l'Union Bordeaux-Bègles.

Ils l'avaient rencontré au cours d'une soirée arrosée. Selon la victime, ils l'auraient conduite à leur hôtel à Mérignac, près de Bordeaux, et violée. Les joueurs ont affirmé, pour leur part, que la jeune femme était consentante.

Pour Maître Corinne Dreyfus-Schmidt, avocate de Denis Coulson, un des trois joueurs mis en cause pour viol, cette nouvelle étape dans l'instruction est étonnante : "Je suis surprise par ce rebondissement. L'instruction dure depuis des années et on nous annonce aujourd'hui que d'autres joueurs devraient être mis en examen. Cela a de quoi surprendre", déclare-t-elle.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
fc grenoble rugby rugby sport justice société faits divers